• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Ensemble c’est mieux !

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 10h50
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

La nutrition des seniors en Bourgogne-Franche-Comté avec 9H50 le matin

Bien se nourrir pour bien vieillir / © Pixabay
Bien se nourrir pour bien vieillir / © Pixabay

La nutrition est un enjeu pour les seniors. Les études montrent que pour bien vieillir, il est important de bien se nourrir. Aurélia Jourdan, nutritionniste est l’invitée de la matinale du jeudi 19 octobre 2017.

Par Fatima Larbi

Revoir l'émission

Aujourd’hui un Français sur cinq a plus de 50 ans, en 2050 ce sera un sur trois. En Bourgogne-Franche-Comté la part de seniors de 65 ans ou plus atteindrait 30 % en 2050 et serait supérieure de 3 points à la moyenne métropolitaine.

Face au vieillissement de la population, la question aujourd’hui est comment vieillir en bonne santé.


Avec l’âge l’organisme change et de nouveaux problèmes de santé apparaissent: hypertension, ostéoporose… Les besoins nutritionnels évoluent aussi, les seniors ont souvent tendance à changer leurs habitudes et à se nourrir moins bien.
En vieillissant les seniors se nourrissent moins bien. / © Pixabay
En vieillissant les seniors se nourrissent moins bien. / © Pixabay

L’alimentation associée à l’activité physique joue un rôle important dans la qualité du vieillissement. Elle prévient l’apparition de certaines maladies et aide des personnes fragilisées à retrouver des forces. 

►La nutrition

On entend par nutrition la science appliquée, au carrefour de plusieurs disciplines scientifiques (biologie, médecine, psychologie), qui permet de comprendre le fonctionnement du corps humain et de proposer des recommandations alimentaires ou médicales visant à maintenir celui-ci en bonne santé.

►Les seniors

On considère comme senior les personne plus ou moins âgée, à partir de 50 ans :
Dans le monde du travail, les seniors sont les personnes en activité professionnelle qui sont en dernière partie de carrière soit généralement après 50 ans mais parfois dès 45.
Dans le domaine de la santé, le monde médical constate un cap physiologique entre 45 et 50 ans, au-delà de 60 ans l'organisation mondiale de la santé (OMS) les considère comme des personnes âgées.
La palette des âges est large, les habitudes et les besoins de nutrition seront différents selon qu’il s’agisse d’une personne de 50 ans, de 65 ans ou de 80 ans.  Les risques pour la personne sont eux aussi différents

►Les enjeux de la nutrition des seniors

La nutrition est un facteur pour modifier les effets de l’âge et faciliter le "bien vieillir". Contrairement aux idées reçues, les besoins alimentaires ne diminuent pas avec l’âge, voir même augmentent. Un senior a besoin de 20% de protéines en plus qu’un autre adulte, de calcium et de vitamine D pour prévenir les risques de déminéralisation et de fractures.
Un senior est une personne de plus de 50 ans. / © FTV
Un senior est une personne de plus de 50 ans. / © FTV

Pour les pouvoirs publics il est important d’agir pour améliorer l’alimentation des seniors :
-En favorisant la recherche : l’INRA, l’institut Pasteur… travaillent sur ce sujet.
-En menant une politique d’information et de prévention auprès de la population comme par exemple les guides nutrition à partir de 55 ans

►La dénutrition des seniors


Avec l’avancée dans le grand âge et parfois la perte d’autonomie, on constate l’apparition de "dépendance culinaire" ou de  "monotonie alimentaire". Ces personnes ne peuvent plus préparer leur repas et perdent le goût de manger en oubliant de varier leur alimentation. Les études démontrent que les personnes en Ehpad ont tendance à moins bien se nourrir que celles qui continent à préparer leurs repas chez elles.
Les personnes âgées qui cuisinent se nourrissent mieux. / © FTV
Les personnes âgées qui cuisinent se nourrissent mieux. / © FTV


La délégation de la préparation des repas  augmente le risque de dénutrition des personnes âgées.
La diminution des apports alimentaires provoquent des carences et une dégradation de l’état de santé, entraînant la personne âgée dans un cercle vicieux : maladie, perte d’appétit, fragilité, perte de mobilité et une plus grande morbidité.
La nutrition joue donc un rôle important dans la capacité à l’autonomie de la personne âgée d’où l’importance de la prévention et d’une alimentation adaptée. Mais bien manger n’est pas que physiologique, une alimentation appétissante, le plaisir de cuisiner, de passer à table favorisent la bonne qualité de la nutrition des seniors. 

Claire Jourdan, nutritionniste, nous donne des conseils dans la matinale. 



Les poètes du jeudi à Besançon


Jacques Moulin a animé pendant plus de 10 ans "les jeudis de la poésie" à Besançon. En 2011 ce poète s’associe à Elodie Bouygues, enseignante chercheuse,  spécialiste de la poésie contemporaine. Ils lancent "les poètes du jeudi", en partenariat avec le centre régional du livre de Franche-Comté et l'université ouverte de Bourgogne-Franche-Comté.
"les jeudis de la poésie" à Besançon / © Pixabay
"les jeudis de la poésie" à Besançon / © Pixabay


Une à deux fois par mois, le public peut rencontrer des poètes contemporains, dans divers lieux de la ville de Besançon. Ces rencontres sont gratuites et donnent leur chance aux jeunes poètes et aux artistes locaux.
Le 19 octobre, la poétesse Ariane Dreyfus ouvre cette nouvelle saison.


C’est votre tour est à Besançon dans le Doubs


Amélie Douay nous fait découvrir l’exposition "Voyage au centre de la serre" qui à lieu au gymnase espace culturel à Besançon.
L’histoire de l’aventure botanique y est racontée à travers de nombreux documents d’archives. Des milliers d’espèces végétales exotiques, parfois en voie de disparition, sont conservées aux serres du jardin botanique mais malheureusement elles sont fermées au public depuis 1996.
"Voyage au centre de la terre" : un voyage dans l'histoire botanique. / © Pixabay
"Voyage au centre de la terre" : un voyage dans l'histoire botanique. / © Pixabay
L’exposition nous emmène dans le monde fabuleux des expéditions à l’autre bout du monde et nous fait rencontrer des botanistes qui nous font part de leurs secrets et des évolutions de leurs métiers.



A la Une 

Le Châtillonnais et l’Auxois est un journal hebdomadaire  fondé en 1807 et diffusé principalement en Côte-d'Or. Son siège social est à Châtillon-sur-Seine. David Vermassen, rédacteur en chef, commente l'actualité dans la matinale.





























A lire aussi

Notre-Dame de Paris : le savoir-faire des bâtisseurs du château de Guédelon