9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi de 9h50 à 10h30
Logo de l'émission 9H50 le matin en Bourgogne Franche-Comté

Tinternet et cie : l’association qui explique les bonnes pratiques sur internet

Entre désinformation, harcèlement, problèmes de sécurité ou de publicité, les dangers liés à internet sont multiples, surtout pour les jeunes. L’association Tinternet et Cie propose d’éduquer adultes et enfants pour qu’ils puissent surfer en toute liberté et tranquillité.

Par Muriel Bessard

Revoir l'émission

Tinternet et compagnie, pour apprendre à surfer en toute tranquilité


Tous les jeunes quasiment sont sur les réseaux sociaux aujourd’hui et la très grande majorité d’entre eux utilisent leur vraie identité avec, donc des informations personnelles, qui circulent librement. Très peu d’entre eux ont conscience que ces informations peuvent circuler très vite et peuvent leur porter préjudice à un moment ou à un autre.

L’éducation au numérique permet à ces jeunes (mais aussi à leurs parents parfois peu conscients également des risques encourus) de surfer plus sereinement. C’est le cas de Tinternet et Cie que Fabien Normand, intervenant et développeur web, explique dans la matinale de BFC.

Tinternet et Cie est une association, basée à Besançon, composée de professionnels du web et de l'éducation qui interviennent dans les établissements scolaires de Franche-Comté pour faire de l'éducation numérique populaire. L’association n’est pas du tout opposée aux nouvelles technologies mais elle souhaite que la liberté de circuler sur le net s’accompagne d’une bonne connaissance des droits des usagers et des dangers de la toile.

Tinternet et Cie propose également des ateliers sur le secteur de Besançon. Plusieurs thèmes sont abordés : le cyber harcèlement, la désinformation, les réseaux sociaux, l’identité numérique, la publicité ciblée… Et, sur son site interenet, l’association propose encore des tutoriels et des conseils utilisables par tous pour éviter les pièges des réseaux sociaux et d’internet en général.


Les sapins de Noël, des lunettes sur mesure, des musiciens bisontins et un magazine d’enquête sont également au menu de la matinale du mardi 12 décembre.

Comment choisir son sapin de Noël ?

Nordman, épicéa, nobilis… Quelle est la meilleure variété de sapin de Noël ? En fait, chacun a ses avantages… et ses inconvénients. Si l’épicéa a longtemps été le roi des fêtes de Noël, apprécié notamment pour sa bonne odeur de pin, aujourd’hui il est détrôné par le nordman, moins odorant mais en revanche qui ne perd pas ou peu ses aiguilles !

Aujourd’hui, d’autres variétés sont commercialisées chez les pépiniéristes ou les fleuristes, comme le nobilis aux reflets bleutés, l’épicéa de Sibérie, le sapin noble ou encore le sapin de Vancouver. Ils ont souvent l’inconvénient d’être un peu plus chers que les sapins classiques.

Si vous voulez vraiment un sapin qui se garde, pensez aussi au sapin en pot : vous pourrez l’arroser facilement, puis le replanter dans le jardin – à condition de ne pas l’avoir laissé trop longtemps à l’intérieur.
Nicolas Brune, jardinier à la Sonofep, donnera tous les conseils pour bien le choisir et, surtout, bien le garder plusieurs semaines dans les ambiances chauffées de nos logements.



Des lunettes adaptées à sa vue… et à son visage !

Romain Mange, opticien à Marnay en Haute-Saône, propose à ses clients des montures de lunettes sur mesure. L’opticien prend des mensurations précises du visage avant de les envoyer à une entreprise belge qui, grâce à un système d’impression en 3D, les fabrique. L’avantage est un confort beaucoup plus grand, particulièrement appréciable des personnes ayant une forte correction ou des verres progressifs.



A la Une : L’accent bourguignon
Jérémy Demay, cofondateur de l’Accent Bourguignon, évoque l’actualité de ce magazine papier qui aime donner une place au "format long, pour avoir les clés de compréhension de l'information" et qui privilégie les photos de qualité.



C’est votre Tour : The Wan à Besançon

François-Marie Lapchine  fait halte ce mardi 12 décembre, à Besançon pour nous faire rencontrer The Wan, un groupe de musiciens qui après plusieurs mois à sillonner l’Europe, propose un album, un documentaire et une tournée !



Prélèvement à la source : les entreprises s'organisent