bourgogne
franche-comté
Choisir une région

Ensemble c’est mieux !

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 10h45
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

Jeudi 16 juin : formation des aidants, mini-entreprise et agriculture sont au sommaire de la Matinale

Un élève en plein travail à Vauvillers (70)
Un élève en plein travail à Vauvillers (70)

Le centre de ressources autisme propose des formations gratuites pour les aidants familiaux, BFC Matin vous les présente à 9H50 et s'intéresse aussi à la mini-entreprise des collégiens de Vauvillers en Haute-Saône. Ils ont créé la télé à chats ! 

Par Catherine Roch

Formation des aidants - vers 9H50

  • Comment mieux comprendre et communiquer avec un enfant, ou un adulte autiste ? Comment l'accompagner ? C'est le but des formations aux aidants familiaux proposées par le Centre Ressources Autismes (CRA) Bourgogne. Elles durent 5 jours et rassemblent des professionnels, des parents et des proches de personnes autistes. 
  • Reportage avec  : Anne Simonin, Nathalie Bernard, Myriam Bost, psychologue et Sophie Galibert, conseillère technique CRA Bourgogne. 
Formation à Virey-le-Grand (71)
Comment mieux communiquer avec un enfant ou un adulte autiste ? Comment l'accompagner ? Thèmes abordés lors des formations aux aidants proposées par le centre Ressources Autisme de Bourgogne Franche-Comté. - Anne Berger, Kévin Berg
  • Ces formations gratuites sont organisées en 2016 dans les 4 départements bourguignons. L'association Respir Bourgogne participe à cette action organisée par le Centre Ressources Autismes (CRA) Bourgogne, dans le cadre du Plan national Autisme. Précisions avec Christine Garnier-Galimard, présidente de l’association Respir Bourgogne.
Comment mieux comprendre et communiquer avec un enfant ou un adulte autiste ?
Des précisions avec Christine Garnier-Galimard, présidente de l’association Respir Bourgogne, jeudi 16 juin 2016 dans Bourgongne Franche-Comté Matin. - France 3 Bourgogne - Une émission présentée par Murielle Rousselin


Mini-entreprise à Vauvillers - vers 10H25

  • Pour sa 6ème année d'existence, la mini-entreprise du collège de Vauvillers en Haute-Saône, a conçu un projet de "niche" à chats, fabriquée à partir de vieux postes de télévision. Une idée qui a valu aux élèves le prix des collèges de Franche-Comté (il y avait 19 projets présentés).
  • Reportage avec : Samuel Heysen, technicien peinture, Emma Grandjean, technicienne découpe, Quentin Trivaudy, directeur financier et Stéphane Battaglia, professeur de technologie.
Présentation du projet
La mini-entreprise du collège de Vauvillers en Haute-Saône, fabrique des nids douillets pour les chats, à partir des caisses de vieux postes de télévision. - Maxime Villirillo, Philippe Arbez
  • La classe a participé à la finale nationale à Paris les 7 et 8 juin. Les explications d'Agnès Fully, principale du collège de Vauvillers.
La mini-entreprise du collège de Vauvillers, en Haute-Saône, a conçu un projet de "niche" à chats
La classe a participé à la finale nationale à Paris les 7 et 8 juin. Les explications d'Agnès Fully, principale du collège de Vauvillers, jeudi 16 juin 2016 dans Bourgogne Franche-Comté Matin. - France 3 Bourgogne - Une émission présentée par Murielle Rousselin


Agriculture bio - vers 10H15

  • Les producteurs bio de la région sont une nouvelle fois inquiets : les aides au maintien et à la conversion prèvues sur 5 ans sont déjà très largement entamées. Ils estiment que, compte tenu du nombre croissant de demande de conversions suite à la chute des cours en agriculture conventionnelle, les budgets seront insuffisants. La filière s'interroge sur sa place et sur son avenir. 
  • Reportage avec : Nathanaël Bourdier, la ferme du Rondeau, Vincent Guillemin, céréalier bio et Estelle Féliculis, directrice d'Interbio Franche-Comté.
Reportage à Lavans-Vuillafans (25) et Peseux (39)
Quelles aides pour quelles productions ? Le nombre des conversions augmente, les agriculteurs bio s'interrogent sur la pérennité des aides - C.Eme-Ziri, L.Brocard

Le Direct matin

  • «Mâcon, vends ancien couvent, 3560 m2, prix attractif : 1 066 000 euros». L'annonce existe et le bâtiment en question appartient au Conseil Départemental de Saône et Loire. Depuis quelques années, les collectivités sont nombreuses à vendre ainsi leur patrimoine immobilier, notamment sur internet, grâce à un site spécialisé. Présentation avec Amélie Douay et ses invités. Retrouvez les invités des Directs Matin dans le 12/13.

A lire aussi