• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Ensemble c’est mieux !

Lundi, mardi, mercredi, jeudi et vendredi à 10h50
Logo de l'émission Ensemble c’est mieux !

Mardi 22 novembre : l'économie autrement, l'élevage du vin, la truffe de Bourgogne, tout un programme dans la Matinale

Produire, consommer, travailler autrement, ce débat de société aura lieu à Dijon les 25/26 novembre. Il est au sommaire de BFC Matin, de même que les secrets de l'élevage des vins et le feuilleton de la semaine. 

Par C.R.

Revoir l'émission

Les journées de l'économie autrement

Produire et consommer autrement, un emploi ou un revenu pour tous, entreprendre autrement, réussir et financer la transition énergétique... Ce sont quelques-uns des thèmes au programme, les 25 et 26 novembre à Dijon, des journées organisées par le mensuel Alternatives Economiques, avec des élus, des universitaires, des acteurs économiques. "Deux jours pour débattre des défis auxquels notre société est confrontée et pour découvrir comment l'économie sociale et solidaire contribue à y répondre". 
Illustration avec ce reportage tourné dans le Pays de Montbéliard : l'association Vergers Vivants à Vandoncourt, est née il y a dix ans, de la volonté de sauver des variétés anciennes de pommes. Aujourd'hui, elle a créé des emplois d'insertion.
Avec : Daniel Etalon, retraité et amateur de pommes anciennes, Patrice Vernier, maire DVG de Vandoncourt, Arnaud Chaillet, salarié permanent et Véronique Fiers-Pamant, présidente de l'association. 
Vergers solidaires dans le Pays de Montbéliard
L'association Vergers Vivants fête ses 10 ans, à Vandoncourt, dans le pays de Montbéliard. Cette association fait le double pari de la conservation d'anciennes variétés de pommes et de la création d'emplois. - Raoul Advocat, David Martin

Présentation des journées avec Philippe Frémeaux, organisateur et éditorialiste du magazine Alternatives Economiques. 

Les journées de l'économie autrement
Présentation des journées avec Philippe Frémeaux, organisateur et éditorialiste du magazine Alternatives Economiques.  - France 3 Bourgogne - Une émission présentée par Murielle Rousselin


Élevage des vins, un savoir-faire 

La vinification transforme le raisin récolté lors des vendanges, en vin. L'étape qui vient ensuite, l'élevage, est capitale pour lui donner sa spécificité. L'élevage en "pièces" et en fûts de chêne est propre à la Bourgogne. Elle peut durer jusqu'à deux ans et nécessite un savoir-faire et un "tour de main" du vigneron lors des différentes opérations possibles.
Explications dans la chronique de Lilian Melet.

Élevage des vins, un savoir-faire
L'élevage en "pièces" et en fûts de chêne est propre à la Bourgogne. Explications dans la chronique de la Matinale avec Lilian Melet, mardi 22 novembre 2016. - France 3 Bourgogne - Une chronique présentée par Lilian Melet


Feuilleton : la truffe de Bourgogne

Quatre épisodes pour tout savoir cette semaine sur la truffe de Bourgogne, également appelée truffe d'automne. Ses amateurs seront comme chaque année au rendez-vous du marché de Noyers-sur-Serein (89), le dimanche 27 novembre. Premier volet, l'histoire de ce champignon de luxe. Reportages signés Sébastien Kerroux, Yoann Etienne, et Claude Heudes. 
La truffe de Bourgogne, longtemps oubliée, se refait une place. Elle est en quête de reconnaissance. Christine Dupaty, de l'association de la Truffe cote d’orienne, nous l'explique.
 

La truffe de Bourgogne, également appelée truffe d'automne
Christine Dupaty, de l'association de la Truffe côte-d’orienne, nous l'explique dans Bourgogne Franche-Comté Matin mardi 22 novembre 2016. - France 3 Bourgogne - Une émission présentée par Murielle Rousselin

Le Direct matin

Avec 926 000 personnes accueillies et plus de 132 millions de repas distribués lors de la campagne 2015, les Restos du coeur ont dépassé le cap des deux milliards de repas servis depuis leur création. La 32ème campagne débute ce 22 novembre, Franck Ménestret est à Dijon, pour présenter les différentes actions que mènent les Restos pour diversifier leurs ressources. Ils cherchent évidemment toujours des volontaires pour les soutenir.

A lire aussi

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin