bourgogne
franche-comté
Choisir une région

La voix est libre

le samedi à 11h
Logo de l'émission La voix est libre

Agriculture bio : en a-t-on les moyens ?

Les agriculteurs qui se convertissent en bio ou qui s’y maintiennent bénéficient d’aides de l’Etat.
Un programme a été prévu sur 5 années, 2015-2019. Seulement voilà, dès la première année, la moitié de l’enveloppe budgétaire a été absorbée…

Par Catherine Eme-Ziri

Les agriculteurs qui se convertissent en bio, ou qui s’y maintiennent, bénéficient d’aides de l’Etat.
Un programme a été prévu sur 5 années, 2015-2019. Seulement voilà, dès la première année, la moitié de l’enveloppe budgétaire a été absorbée…
Deux raisons à cette situation : le bio rencontre un grand succès et l’Etat a prévu trop peu d’argent.

Oui, mais l’agriculture bio est-elle menacée ? A-t-on encore les moyens de la subventionner autant ? Les agriculteurs « traditionnels » sont-ils les grands perdants de cette opération ? Quelles sont les limites de ce système ?

Dans « La Voix est Libre » de samedi, on fait le point sur l’agriculture bio en Franche-Comté, ce qui fonctionne, ce qui fonctionne moins, les aides promises qui ne sont pas encore attribuées, et sur l’avenir de ce système avec ses points forts et faibles…

Vous pouvez poser vos questions à nos invités, grâce à ce questionnaire, elles seront relayées durant l'émission :


4 invités sur le plateau pour le débat :

  • Sophie Fonquernie, agricultrice et vice-présidente du conseil régional de Bourgogne – Franche-Comté, chargée de l’agriculture
  • Emmanuel Aebischer, producteur de lait standard en Haute-Saône et adhérent FDSEA
  • Christelle Triboulot, représentante Interbio Franche-Comté, organisme chargé d'organiser la filière bio
  • Denis Arbey, producteur de lait bio dans le Doubs, confédération paysanne 
     

Bande annonce de l'émission

Agriculture bio : en a-t-on les moyens ?
samedi 28 mai à 11h25