bourgogne
franche-comté
Choisir une région

La voix est libre

le samedi à 11h
Logo de l'émission La voix est libre

Conseil régional : quel est le bilan de ces 6 premiers mois ?

Le 4 janvier, la socialiste Marie-Guite Dufay était élue présidente du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Sur notre plateau trois invitées : Marie-Guite Dufay, présidente socialiste, Catherine Vandriese - Les Républicains et Sophie Montel- Front National.

Par Catherine Eme-Ziri

Depuis son élection, Marie-Guite Dufay a pris plusieurs décisions qui ont suscité la polémique : augmentation de 20 % des indemnités des élus, hausse de la carte grise pour les automobilistes Francs-Comtois, choix de Besançon comme siège du Conseil régional…
Avec une majorité étroite, seulement 51 conseillers régionaux sur les 100 que compte l’assemblée, quelle est sa marge de manoeuvre politique ? Comment s’organisent les oppositions de droite (25 élus) et du Front National (24 élus) ?
Cette fusion a été présentée comme nécessaire pour « faire des économies » : où sont ces économies ?
D’autant qu’il existe maintenant deux sites : Dijon, où se déroulent les assemblées plénières, et Besançon, siège du Conseil régional… Deux sites signifient davantage de déplacements, des directions séparées… Comment s’organiser ?

Marie-Guite Dufay, présidente socialiste du Conseil régional de Bourgogne - Franche-Comté, était l’invitée de l’émission « La Voix est Libre » samedi, le 11 juin avec sur le plateau, deux représentantes de l’opposition, Catherine Vandriese, Les Républicains, et Sophie Montel, présidente du groupe Front National. 

Revoir la première partie de l'émission


Revoir la deuxième partie de l'émission