• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Qui sommes-nous ?

Lundi après le Grand Soir/3 et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ?

Lumière sur la nuit

Station-service aire du Chien Blanc (A6) / © Frédéric Sauzay - Mécanos Productions
Station-service aire du Chien Blanc (A6) / © Frédéric Sauzay - Mécanos Productions

Le documentaire «Lumière sur la nuit» donne la parole à ceux qui travaillent quand les autres dorment. Ces hommes et ces femmes de la nuit ne cachent pas leur marginalité, volontaire ou forcée, qui a des conséquences aussi dans le domaine personnel et familial.

Par Nathalie Zanzola

Revoir l'émission

Certains aiment la nuit pour travailler en toute sérénité, loin de la fureur du jour… D’autres ne supportent pas la solitude, le sommeil fragmenté, la rupture avec la famille.

Hier encore, ils étaient très minoritaires dans le monde de l’industrie et de la vie urbaine à vivre ce décalage avec le reste de la société…
C’est comme cela, au moins dans le monde Occidental, depuis plusieurs milliers d’années, mais tout est en train de changer, pas à la vitesse de la lumière (sur la nuit), mais presque.
Hier encore, ils étaient très minoritaires dans le monde de l'industrie et de la vie urbaine à vivre ce décalage avec le reste de la société… Mais l'économie moderne, soucieuse de ne pas perdre le moindre fragment de temps, est en train de bouleverser les équilibres millénaires.

Pour le meilleur, disent certains, pour le pire affirment d'autres. Ils sont désormais trois millions et demi de personnes (15% de la population active) à faire tourner la machine pendant que les autres rêvent ou récupèrent leur capacité d'aller travailler…
 Ouvrière laminoire de l'usine Ugitech / © Frédéric Sauzay - Mécanos Productions
Ouvrière laminoire de l'usine Ugitech / © Frédéric Sauzay - Mécanos Productions


Un film de Frédéric Sauzay
Mécano Productions avec la participation de France Télévisions - France 3 Bourgogne
Avec le soutien de La Région Bourgogne, le Centre National de la Cinématographie et de l’Image Animée, le Ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, Délégation à l'Information et à la Communication (DICOM), lA PROCIREP - Société des Producteurs
L’ANGOA
Avec l’aide de la Commission du Film de Bourgogne

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?