Qui sommes-nous ?

Lundi après le Grand Soir/3 et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission Qui sommes-nous ?

Esprit de corps : un documentaire sur une institution pour légionnaires dans les Bouches-du-Rhône

Que deviennent les légionnaires en fin de carrière ? L’institution des invalides de la légion étrangère de Puyloubier, près d'Aix-en-Provence, en accueille une centaine pour quelques mois ou pour toujours. 

Par Nathalie Guigon

Ils s’appellent Sandor, Julian, Henry, Berthold…

Ils avaient entre 17 et 20 ans lorsqu’ils ont abandonné leur langue, leur nationalité et leur identité pour coiffer le képi blanc.

Certains sont devenus légionnaires par goût de l’aventure, ou parce qu’ils avaient commis ce qu’ils appellent "des bêtises".

D’autres se sont engagés, poussés par la misère, par les aléas de l’histoire ou simplement parce qu’ils rêvaient depuis toujours d’être là, à la guerre, de renifler l’odeur du danger et celle de la mort.
Les plus anciens ont connu "l’Indo"ou l’Algérie. Les plus jeunes sont partis en opération dans les Balkans, au Liban, au Tchad, ou ont sauté sur Kolwezi…

Ils vivent aujourd’hui à l’institution des invalides de la légion étrangère, près d’Aix-en-Provence.
Un établissement unique au monde, où la légion accueille, sans condition, tous ceux qui ont servi sous le drapeau rouge et vert et qui, à un moment de leur parcours, ont eu besoin de poser leurs bagages.

Certains y font halte pour quelques mois. Pour d’autres, c’est la dernière demeure.


Un documentaire réalisé par Joëlle Stechel
Coproduction TGA Production / France Provence-Alpes & Côte d’Azur


 

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux