La France en vrai

Lundi en seconde partie de soirée et un mercredi par mois après Enquêtes de Région
Logo de l'émission La France en vrai

L'évadé

Dans la mémoire collective, le nom «Oflag XVIIA» ne signifie rien. Pourtant, tout le monde sait ce qui s’est passé dans ce camp, ne serait-ce pour l’avoir vu magnifié par le cinéma.

Par Nathalie Zanzola

Dans la mémoire collective, le nom «Oflag XVIIA» ne signifie rien. Pourtant, tout le monde sait ce qui s’est passé dans ce camp, ne serait-ce pour l’avoir vu magnifié par le cinéma.

Un homme en sait plus !
Un seul homme connaît la réalité. Non pas parce qu’il était le seul dans ce camp, mais parce qu’il en était le seul survivant, durant le tournage du film !

Olfag XVII A - août 1940 / © Edelbach
Olfag XVII A - août 1940 / © Edelbach

C’était en Basse-Autriche, au cœur du territoire du IIIe Reich et c’est dans cette base d’internement pour officiers prisonniers de guerre, qu’a eu lieu la fameuse « Grande Évasion ».
« Grande » par le nombre d’évadés. « Grande » par l’efficacité de la logistique et l’organisation de résistance à l’intérieur comme à l’extérieur du centre.
Jean Cuene Grandidier était le dernier survivant des 14 officiers à ne pas avoir été repris par les Allemands sur les 132 échappés.


Un film écrit et réalisé par Philippe Labrune