• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Millésime

Une émission de 26 min sur la vigne et le vin en Bourgogne. Revoir les émissions de la saison 2015
Logo de l'émission Millésime

22 juin : la folie du vin rosé

Les Français sont les 1ers consommateurs de rosé au monde, devant les Américains, et les chiffres ne cessent de grimper. Dans ce dernier numéro de la saison de Millésime, nous nous intéressons donc au vin rosé de Bourgogne et d’ailleurs et aux raisons de ce succès.

Par Muriel Bessard

Après avoir été le vin qui donne mal à la tête ou à l’estomac, depuis quelques années, le vin rosé est à la mode. Au point d’être le vin le plus consommé en France derrière le vin rouge et devant le vin blanc. Et ce succès gagne également le reste du monde. Comment expliquer ce succès, quels types de vins rosés trouve-t-on, comment le produit-on en Bourgogne et ailleurs… ?

C’est à Marsannay-la-Côte, au sud de Dijon, que l’émission débute. Avec Bruno Clair, producteur de vin de l’appellation Marsannay, la seule AOC village de Bourgogne à s’appliquer au rosé (en plus de l’AOC Marsannay en blanc et en rouge). Ce vigneron, dont le grand-père a été un des artisans de cette AOC, explique comment ce vin est produit, pourquoi la commune est la seule à bénéficier de ce label et ce qui différencie le rosé de Marsannay des autres.

La cave coopérative de Charnay-lès-Mâcon produit également du rosé depuis plus de 20 ans. Même si son activité principale est la production de vin blanc, de crémant et de vin rouge, le rosé est incontournable aujourd’hui. Les responsables de cette cave nous expliquent pourquoi et nous montrent que le rosé n’est pas un vin comme un autre, notamment en terme de marketing.

Notre journaliste expert, Lilian Melet analyse ce succès du vin rosé, les risques qui peuvent en découler pour certains vignobles, il nous explique pourquoi la Bourgogne reste en dehors de ce phénomène et nous délivre ses conseils de dégustateur averti !

Pour mieux comprendre ce succès mondial du rosé, nous faisons également plusieurs détours grâce au travail réalisé par nos collègues de France 3 Côte d’Azur (voir l’intégralité de leur magazine : « L’arrosoir à rosé » diffusé le 20 juin)
En Provence, nous rencontrons Sacha Lichine. Ex-propriétaire d’un des plus grands châteaux du Bordelais, il a investi 60 millions d’euros dans Château d’Esplans, un domaine dans le Var qui produit un rosé haut de gamme, le plus cher du monde.
Nous découvrons également le Centre du rosé, un établissement de recherche et d’expérimentation dans le Var qui vend ses conseils aux vignerons du monde entier. 
A San Francisco, aux Etats-Unis, les amateurs de rosé sont de plus en plus nombreux.  Un reportage nous amènera dans un des bars branchés de cette ville atypique de la côte ouest, le « Zingue »  où les clients viennent déguster des rosés français, plus secs, plus fruités, moins sucrés que les rosés américains.

Enfin, pour terminer, François Orizé, le sommelier de Dr Wine à Dijon, nous propose des accords entre des rosés d’origines et de types différents et des styles de plats… histoire de montrer que le rosé ne s’accorde pas seulement avec la charcuterie et les barbecues !


Revoir Millésime: la folie du vin rosé

Millésime : la folie du vin rosé




Extrait Enquêtes de Régions Immobilier : l’état des lieux