bourgogne
franche-comté
Choisir une région

Pourquoi chercher plus loin

Retrouvez les replays de toutes les émissions de la collection Pourquoi chercher plus loin
Logo de l'émission Pourquoi chercher plus loin

Une région de constructeurs

Aranud Lefèvre chez Valinox Nucléaire à Montbard
Aranud Lefèvre chez Valinox Nucléaire à Montbard

La Bourgogne Franche-Comté est la région où l’on compte la plus grande proportion d’emplois dans l'industrie (17,3% selon l'INSEE). Avec des fleurons connus dans le monde entier, Pourquoi chercher plus loin met en avant le travail des ouvriers.

Par Nathalie Guigon

Revoir l'émission

Arnaud Lefèvre nous invite à le suivre à Montbard en Côte-d’Or, chez Valinox Nucléaire, un fabricant de tubes métalliques pour les générateurs de vapeur des centrales.
Notre guide nous conduira également jusqu’aux ateliers du fabricant de jouets Smoby, à Arinthod dans le Jura.


Dans ce magazine Best of de Pourquoi chercher plus loin, l’activité ouvrière sera également mise en lumière dans différents reportages, à Dijon, au Creusot, à Belfort, à Arc-et-Senans, à Besançon et à La Chaux de Fonds.

  • Les motos Terrot à Dijon
    C’est en 1887 que commence la saga Terrot. Charles Terrot, constructeur de métier à tricoter s'installe à Dijon, mais très vite faute de clients, il se reconvertit en fabricant de bicyclettes, l'objet à la mode dont tout le monde raffole.
    D’anciens ouvriers sont retournés dans l’usine du Boulevard Voltaire à Dijon.
     
  • Schneider au Creusot 
    Toute la ville a longtemps vécu au rythme de l'entreprise.
    Elle a eu plus d’un siècle d’existence avant de devenir Creusot Loire, puis Industeel, filiale d’Arcelor Mittal.
     
  • Alstom à Belfort 
    Voici une belle illustration de l’évolution des mentalités.
    La cité ouvrière de Belfort est un lieu de production de locomotives. Jusqu'en 1925, elle était fermée le soir pour que ses habitants n’aillent pas déranger les bourgeois du centre-ville.
     
  • Le sel à Arc-et-Senans
    Du Moyen-Age au 19ème siècle, beaucoup d’activités se sont développées dans les 20 000 hectares de la forêt de Chaux, en lien avec l’exploitation du bois. C’est donc là aussi que s’est installée la main d’œuvre.
     
  • L'horlogerie, du Doubs à la Suisse
    En train, sur la ligne des horlogers…
    Quel est le point commun entre les villes terminus de Besançon et de La Chaux de Fonds ? Elles ont connu leur essor grâce à l’industrie de l’horlogerie, et sont classées au patrimoine de l’humanité.
     

Une région de constructeurs

Un magazine Best-of de la collection Pourquoi chercher plus loin, présenté par Arnaud Lefèvre et réalisé par Pierre Cholbi.