bourgogne
franche-comté
Choisir une région

La tête à l'endroit

Dimanche à 12h55 
Logo de l'émission La tête à l'endroit

Peut-on comprendre le Morvandiau ?

© Seppia
© Seppia

Coincé entre Paris et Lyon et étendu sur les 4 départements bourguignons, le Morvan a ses spécificités et des coutumes qui n’appartiennent qu’à lui. Est-ce qu’un Belfortain, un Jurassien ou même un Dijonnais peut comprendre un Morvandiau ?

Par Nathalie Guigon

Revoir l'émission

Impossible de l’appréhender sans connaître ses traditions et ce qui le rattache à sa terre. Ce Morvan dur où les gens remédiaient  par l’humour et la fête à la rudesse des conditions de vie. C’est donc parti pour une visite de cette région qui ne ressemble à nulle autre !
 

© Seppia
© Seppia


Le Morvan est un massif de forêt et de bocage. Ici, on tresse les haies ! Cela s’appelle le Plessage, ou Pléchie en Morvandiau.

C’est le mois de la Plèchie ! Un peu partout dans les communes, des ateliers donnent aux volontaires l’occasion de venir découvrir une pratique ancestrale.
 

© Seppia
© Seppia


À Saint-Brisson, dans la Nièvre, Guillaume rencontre les Plécheux du Morvan. Outils à la main, ils coupent, incisent, plient et tressent les branches. Une technique simple, écologique, économique, esthétique et durable.

Derrière une haie plèchée, une joyeuse bande de patoisants invite Guillaume à se rendre à la Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne, dans le village d’Anost en Saône-et-Loire.

Causer Patouais, ren d’pu vrrai ! Pris dans un tourbillon de patois, Guillaume découvre le vocabulaire et les mots du pays. Pour ces patoisants, le patrimoine oral est quelque chose de vivant, un précieux trésor qu’il faut transmettre et entretenir.
 

© Seppia
© Seppia


La Maison du Patrimoine Oral de Bourgogne s’attache à transmettre, conserver et valoriser les paroles et cultures des territoires du Morvan et d’ailleurs. Le vivre ensemble est valorisé à travers des musiques, des danses, des voix et des langues. Guillaume y découvre la culture et les savoirs qui se cachent derrière des mots étranges.

Tout un monde que Caroline et son équipe s’emploient à faire vivre et à faire connaitre, en s’ouvrant à bien d’autres territoires Bourguignons. Face à cette maison, il y a un cinéma et il s’y passe des choses ! Un musicien et une conteuse répètent une pièce sur scène. Guillaume reste captivé par la performance de cette création.
 

© Seppia
© Seppia


À deux pas d’Anost, il y a la ferme du Dront. Sur un terrain d’une vingtaine d’hectares, Jean-Marie a ouvert son élevage porcin il y a quelques années. Il élève des races rustiques parfaitement adaptées au pays. Ici, tout est fait à la ferme : de la naissance des porcelets à l’authentique jambon du Morvan !
 

© Seppia
© Seppia


Au bord du Lac de Pannecière, Guillaume rencontre Sébastien, un musicien et compositeur qui, depuis son Morvan natal, a voyagé en Irlande, en Ecosse et dans toute l’Europe pour en rapporter des influences musicales qu’il mélange à la musique traditionnelle Morvandelle.
 

© Seppia
© Seppia


Sébastien invite Guillaume à l’Auberge du Goupil de Montigny-en Morvan et lui propose de l’initier à la Bourrée Morvandelle. Pierre, le tenancier des lieux, raconte les concerts qu’il organise avec Sébastien. Il parle de la nécessité de garder des endroits comme celui-ci pour entretenir le lien social entre les hameaux qui sont parfois très isolés.
 

© Seppia
© Seppia


L’ambiance est assurément festive et vous donnera tout simplement envie de virevolter, de sauter, de danser !

Ils ont participé à cette nouvelle aventure :

  • Caroline Darroux, directrice de la MPOB
  • Alice Margotton, médiatrice documentaire
  • Philippe Hoetzel, chargé de développement en patrimoine
  • Gérard Content, les Plécheux du Morvan
  • Pauline Frileux, enseignante chercheur
  • Jean-Marie Grallien, éleveur et charcutier
  • Sébastien Lagrange, musicien et compositeur
  • Aline Dumont, conteuse et musicienne
  • Simon Guillaumeau, musicien et régisseur
  • Pierre Marceau, aubergiste


Peut-on comprendre le Morvandiau ?
Un numéro inédit de La Tête à l'Endroit
présenté par Guillaume Pierre
réalisé par Marc Perroud
avec Seppia