Environnement : comment reconstruire le plateau de Chenôve après les incendies ?

Le plateau de Chenôve, un mois et demi après les incendies.
Le plateau de Chenôve, un mois et demi après les incendies.

Un mois et demi après les incendies qui ont ravagé 90 hectares de pinède, tous les acteurs se sont mis autour d'une table, ce jeudi 3 septembre 2015, pour réfléchir à l'avenir de ce site. Depuis quelques jours, les promeneurs peuvent à nouveau l'arpenter. L'arrêté a été levé ce mardi 1er septembre.

Par Maryline Barate

Les incendies de juillet dernier ont profondément remanié le paysage du plateau de Chenôve. Les promeneurs, qui réinvestissent les lieux, ne peuvent que constater les dégâts la mort dans l'âme. 90 hectares de pinède avaient été dévastés.

Pour penser les plaies, une réunion a eu lieu, ce jeudi 3 septembre à Marsannay-la-Côte. Étaient présents des élus, des responsables de l'Office national des forêts et des pompiers.

L'objectif, dresser un bilan mais aussi dessiner l'avenir de ce site. Dans un premier temps, le bois encore commercialisable devrait être coupé. Des opérations de reboisement seront ensuite lancées. Elles pourraient donner la part belle à des essences autochtones, type feuillus, en lieu et place des pins noirs partis en fumée.

Le reportage de T. Souman et J-L. Saintain avec :
  • Sébastien Payn, promeneur
  • Philippe Payn, promeneur
  • Jean Esmonin, président du syndicat du plateau du sud dijonnais
  • Laurent Servière, directeur du service nature de la communauté de communes de Gevrey-Chambertin

Quel avenir pour le plateau de Chenôve?

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus