Cet article date de plus de 4 ans

La Flamme de l'Arc de Triomphe vient dans le Doubs pour le 11 novembre

Trente lycéens de Jules Haag de Besançon sont allés hier à Paris saisir quelques brins de la Flamme du Soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe à Paris. Ces élèves parcourent aujourd'hui les rues de Besançon avec ce précieux symbole avec une ultime étape à la Chapelle-des-Buis. 
Après avoir rendu hommage aux anciens élèves du lycée Jules Haag ombés pour la France, les lycéens ont pris la direction de la Citadelle de Besançon pour une cérémonie devant le monument aux fusillés puis dans l'après-midi, ils se renderont à la Chapelle des Buis, lieu de mémoire pour les anciens combattants, les jeunes partagent cette fois-ci la flamme avec les comités du Souvenir français du Doubs pour que, demain, une partie de ce feu mémoriel crépite lors des cérémonies du 11 novembre dans le Département. Une quarantaine de maires de communes du Doubs sont présents aujourd'hui soit à la Citadelle soit à la Chapelle-des-Buis pour capter à leur tour une partie de la flamme parisienne. 

Ce travail à la fois symbolique et mémoriel est mené depuis un an et demi par les élèves et les enseignants du lycée Jules Haag. 

durée de la vidéo: 02 min 09
La Flamme de la Nation dans le Doubs


 

Que représente la Flamme sous l’Arc de Triomphe ?
En 1923, pour éviter que le tombeau du Soldat inconnu sombre dans l’oubli, le journaliste Gabriel Boissy propose qu’une Flamme du Souvenir veille nuit et jour sur la tombe sacrée. La première Flamme est allumée le 11 novembre 1923 par le ministre de la Guerre. Depuis cette date, la Flamme ne s’est jamais éteinte et chaque soir, à 18h30 sous l’Arc de Triomphe, une cérémonie solennelle de ravivage y est organisée. Ce cérémonial n’a jamais cessé depuis, même sous l’Occupation.

Sur le site internet dédié à cette flamme, il est expliqué que ce tombeau du Soldat inconnu et la Flamme du Souvenir symbolisent "le sacrifice de tous ceux qui sont morts sur les champs de bataille pour que nous vivions dans un pays libre. La Flamme est également devenue, depuis la Seconde Guerre mondiale, le symbole de l’espérance dans l’avenir et de foi dans le destin de notre pays. Elle brûle devant le tombeau du Soldat inconnu comme un perpétuel souvenir de ceux qui ont donné leur vie pour la France."


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire sorties et loisirs première guerre mondiale hommage société