METEO. Nuage de sable du Sahara : 3 questions sur ces poussières qui s'invitent à nouveau dans le ciel de France

Publié le Mis à jour le
Écrit par Vanessa Hirson

Se réveiller de bon matin avec la voiture saupoudrée de poussière orange ou avec un étonnant paysage jaunâtre. Le sable saharien émerveille et agace à la fois. Il peut toutefois être dangereux pour notre santé. Rencontre avec Elise Darly, d’ATMO Franche-Comté qui nous éclaire sur ce phénomène, de retour cette semaine sur la France. INTERVIEW.

Des nuages de sable du Sahara au-dessus de la Franche-Comté, le phénomène s'est déjà produit le 15 mars. Selon le site Météo Franc-Comtoise, ce mardi 12 avril, aux Rousses dans le Jura, un léger voile de poussière du Sahara couvre à nouveau le sol.

"Ca restera jusqu'à jeudi. Les nuages de sable vont repartir progressivement vendredi vers le sud et s'évacuer complètement samedi. Actuellement on a cette masse d'air sèche donc ce n'est pas très visible. Ce sera plus couvert jeudi et sur le plateau des orages pourraient refaire tomber le sable sur nos voitures" précise Ilyes Ghouil du site La Météo Franc-Comtoise.

Ce phénomène est également prévu par Météo France et ATMO, en charge de la surveillance de la qualité de l’air. Nous avons posé trois questions à Elise Darly, d'ATMO Franche-Comté. Elle nous explique les précautions à prendre lorsque le sable du Sahara arrive chez nous. 

Comment expliquer la présence de sable du Sahara  ?

Le sirocco est le responsable. C'est un vent en provenance du sud, très chaud et très sec, qu’on rencontre brièvement aux alentours de l’été notamment en Corse et sur le pourtour méditerranéen. Le sirocco se produit lorsque ce courant d’air est dirigé vers le nord via une dépression sur le secteur de la Méditerranée.

En plein cœur de l’hiver, c’est pourtant bien ce vent en provenance du Sahara qui a soufflé sur la France et la Bourgogne-Franche-Comté. A des milliers de kilomètres de chez nous, les minuscules grains de sable, ou poussières du Sahara, sont entraînés en haute altitude puis amenés par des vents puissants. A leur arrivée chez nous, ils se déposent ensuite un peu partout au sol.  

Quelles sont les risques du sables du Sahara pour la santé ?

En temps normal, les conséquences sur notre santé restent limitées. En effet, du fait de leur diamètre relativement important, ces particules sont retenues dans les voies supérieures de notre système respiratoire, on va avoir par exemple le nez encrassé, et donc elles pénètrent moins facilement dans notre organisme.

Cependant, en concentrations importantes, ces particules peuvent entraîner une gêne respiratoire pour les populations les plus sensibles comme les nourrissons, les enfants âgés de moins de 6 ans, les femmes enceintes, les fumeurs, les personnes âgées et les personnes souffrant de pathologies respiratoires ou cardiovasculaires.

Les bons gestes à avoir ? Aérer et ventiler son habitation, limiter les déplacements sur les grands axes routiers et aux heures de pointe, éviter les activités sportive en plein air comme à l’intérieur et veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par d’autres facteurs irritants comme l’usage de solvants sans protection appropriée, tabac, etc…  

Prévoit-on d’autres épisodes de tempête de sable du Sahara prochainement ?

Les tempêtes de sable saharien ne sont pas rares, c’est un phénomène qu’on connaît depuis quelques années pourtant elles surprennent tout le monde notamment à cause de son intensité qui est particulière. Souvent le sable reste en haute altitude donc on ne s’en rend pas compte.

Ce qui va le faire tomber ce sont les précipitations qui vont plaquer les particules à notre niveau, sur nos voitures, sur le sol. C’est ce qu’on appelle le « lessivage » de l’atmosphère. Un autre phénomène de sable saharien devrait passer au-dessus de notre région mais de manière très légère. Il a débuté ce lundi en France et devrait se poursuivre encore quelques jours. On l'attend dans le Nord et en Alsace également.