Saint-Sylvestre : quelles mesures de sécurité en Franche-Comté ?

Interdiction de vendre de l’alcool à emporter dans certaines communes, limitations sur les feux d’artifices et mobilisation des forces de l’ordre, le passage à la nouvelle année rime souvent avec mesures de sécurité. Mais chaque département ne l’entend pas de la même manière.

Illustration.
Illustration. © Maxppp

Doubs

En tout, environ 200 policiers, gendarmes et pompiers seront mobilisés sur le département du Doubs pour assurer la sécurité sur les routes et autour des lieux de fête dans la nuit du 31 décembre 2017 au 1er janvier 2018.

La vente à emporter de boissons alcoolisées est interdite de 20h00 le dimanche 31 décembre 2017 à 6 h00 au lundi 1er janvier 2018 inclus, dans les communes suivantes : Audincourt, Besançon, Bethoncourt, Doubs, Exincourt, Frasne, Les Fins, Grand-Charmont, Hérimoncourt, Montbéliard, Nommay, Pontarlier, Pont-de-Roide, Vermondans, Seloncourt, Sochaux, Valdahon, Valentigney, Voujeaucourt.

Dès le matin 8 heures, l’achat et la vente de carburants sont interdits dans les récipients transportables, mais des dérogations existent, si elles sont justifiées.

Du 30 décembre au 1er janvier inclus les plus gros artifices et pétards (de type K2, K3, K4 ou C2, C3, C4, ou F2, F3 et F4) sont prohibés sur la voie publique.

Comme aucun grand rassemblement de personnes n’est prévu, la vigilance antiterroriste reste inchangée dans le cadre du plan vigipirate.

Jura

Dans le Jura, hormis des contrôles renforcés sur l’alcool et les stupéfiants, ce sont les artifices qui inquiètent les autorités. Du 16 décembre au 2 janvier 2018 inclus, un arrêté préfectoral interdit la vente, le transport, le stockage et l’utilisation d’artifices dits de divertissement et d’articles pyrotechniques des catégories C2, C3, F2, F3 et T1 pour toute personne non habilitée.

Territoire de Belfort

Des contrôles renforcés sur les routes, mais aussi des interdictions sur le Territoire de Belfort.

L'utilisation, la cession ou la vente d’artifices de divertissement des catégories F2, F3, F4 (antérieurement dénommées K2, K3, K4 ou C2, C3, C4) sont interdites. Seules les personnes titulaires d'un certificat de qualification ou d'un agrément délivré par la préfecture sont autorisées pendant cette période. La Préfète du Territoire de Belfort tient à rappeler les dangers d’accidents graves liés à l’utilisation d’artifices de divertissement et de pétards et appelle le public à la plus grande vigilance.

La distribution, la vente et l'achat de carburant, de produits chimiques inflammables ou explosifs par tout récipient transportable sont interdits, sauf nécessité dûment justifiée par le client et vérifiée par les forces de l’ordre.

Ces interdictions décidées par arrêtés préfectoraux sont applicables jusqu'au 3 janvier 2017, sur l’ensemble du département du Territoire de Belfort.

Haute-Saône

La Haute-Saône se distingue de autres départements de la région : aucun arrêté préfectoral, pas de mesures particulières si ce n’est la mobilisation des forces de l’ordre.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécurité société