• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Grippe, elle arrive : la Bourgogne Franche-Comté en alerte pré-endémique

La grippe peut tuer les malades les plus fragiles. / © Vincent Voegtlin - maxPPP
La grippe peut tuer les malades les plus fragiles. / © Vincent Voegtlin - maxPPP

Le nombre de cas de malades de la grippe est en hausse ces deux dernières semaines. L'Agence Régionale de Santé rappelle les précautions à prendre pour éviter le plus possible la propagation de la maladie. 

Par Sophie Courageot

La Bourgogne-Franche-Comté fait partie des cinq régions de France métropolitaine en situation de pré-épidémie de grippe (comme les régions Grand Est, Ile-de-France, Centre Val de Loire et Occitanie).

D’après les données de surveillance sanitaire de Santé publique France, la proportion de cas de grippe parmi les passages aux urgences a augmenté depuis les deux dernières semaines de 2018. Cette augmentation est notamment plus marquée en Côte-d’Or, comme en Saône-et-Loire, dans le Territoire de Belfort et dans le Doubs.

L’Agence régionale de santé souligne qu’il est important de consulter en première intention son médecin traitant pour favoriser au maximum la prise en charge ambulatoire des malades et ne recourir à un établissement de santé que pour les situations d’urgence le nécessitant.
 
Grippe, elle arrive : la Bourgogne Franche-Comté en alerte pré-endémique
Le nombre de cas de malades de la grippe est en hausse ces deux dernières semaines. L'Agence Régionale de Santé rappelle les précautions à prendre pour éviter le plus possible la propagation de la maladie.  - France 3 Bourgogne - Sylvain Bouillot, Isabelle Rivierre, Pascal Rondi


L’Agence rappelle également les gestes barrière simples que chacun peut adopter au quotidien :
  • se laver les mains régulièrement
  • se couvrir le nez et la bouche quand on tousse ou on éternue
  • se moucher dans un mouchoir à usage unique
  • porter un masque quand on est malade

En cas de symptômes grippaux, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté recommande au grand public de consulter en première intention son médecin traitant ou de composer le 15 en cas d’impossibilité.


La semaine de Noël-Nouvel an, la grippe n'était pas à son pic en France. On comptait en Bourgogne Franche-Comté 31 malades pour 100.000 habitants. Suivre l'évolution de l'épidémie de grippe. 
 
© Sentinelles
© Sentinelles


Mi-décembre quasiment tous les stocks de vaccins contre la grippe avaient été utilisés en France. La vaccination antigrippale est recommandée pour les plus de 65 ans, les patients atteints de certaines maladies chroniques (diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire...), les femmes enceintes et les personnes souffrant d'obésité morbide, soit plus de 12 millions de personnes.

L'épidémie de grippe 2017-2018 avait fait 13.000 morts, dont 85% sont survenues chez des personnes âgées de plus de 75 ans. 
 

Sur le même sujet

Malaise dans la police : "des collègues n'y croient plus"

Les + Lus