Haute-Saône : la seconde vie des cabines téléphoniques

© Vincent Isore / Maxppp
© Vincent Isore / Maxppp

Elles étaient encore 30 000 en France il y a vingt ans. Les cabines téléphoniques ont presque toutes disparu, il en reste seulement 4 en Haute-Saône. Pour les conserver coûte que coûte, les municipalités leur ont donné une seconde vie.

Par P.S.

Rénovée et réaménagée, la cabine téléphonique d'Athesans-Etroitefontaine est devenue une cabane à livres. Idéalement située sur la place de la Mairie. Elle est l'une des quatre survivantes encore comptabilisée en Haute-Saône.

Les cabines téléphoniques transformées en mini-bibliothèques, la démarche fait des émules en Haute-Saône. Notamment à Vallerois-Loriot ou Echenoz-la-Méline, où l'idée a germé il ya plus de deux ans.

Même en voie d'extinction, les cabines téléphoniques présentent un avantage sur les boîtes en bois : elles sont plus volumineuses et surtout plus résistantes.
Haute-Saône : la seconde vie des cabines téléphoniques
Intervenants : Christian Ponsot Premier-adjoint au maire d'Athesans-Etroitefontaine // Alain Alkann, Instigateur du projet // Karine Biot-Goguey Adjointe au maire d'Echenoz-la-Méline, chargée de la culture Reportage : M. VILLIRILLO , F. BURIDANT

 

Sur le même sujet

Littérature jeunesse : et si vous appreniez à compter à vos enfants ?

Les + Lus