50 ans d'existence pour le Lycée Edouard Belin de Vesoul

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Le Moing .

Le lycée polyvalent d'enseignement général et technologique fêtera son cinquantenaire le samedi 14 Septembre, lors des journées du patrimoine. A cette occasion des visites des ateliers et de la plate-forme technologique usinage à grande vitesse entre autre vous seront proposées.

Depuis sa création en 1963, les murs du lycée Edouard Belin n'ont pratiquement pas changé ni bougé. L'établissement a simplement été rafraîchi.

En revanche côté formation, la révolution s'est faite : le lycée a su être précurseur. Grâce à une machine exceptionnelle qui permet d'effectuer de l'usinage à grande vitesse, ce sont les entreprises qui font appel au savoir faire de l'établissement. C'est ainsi que le lycée a été labellisé  "plateforme technologique nationale" par le Ministère de l'enseignement supérieur au début de l'année 2013.

La mise à disposition de ces outils de haute technicité permet aux élèves après le bac de continuer dans un cursus d'ingénierie. 



 > Tous les enseignements proposés par l'établissement sont ici. 



Par ailleurs pour la deuxième année consécutive, l'établissement se positionne en tant que Lycée d'Accueil d'Excellence Sportive pour les athlètes. Une expérience pilote où des jeunes champions issus de toutes les disciplines sportives bénéficient d'aménagements et de souplesse. Cette année dix sportifs sont accueillis.  

Voyage dans le passé

En 1967 le lycée Belin faisait déjà  figure de précurseur avec un laboratoire de langues vivantes révolutionnaire pour l'époque.

 

 

La tutelle du lycée est assurée par Edouard Belin mais qui était-il ?
Né à Vesoul le 5 mars 1876 Édouard Belin se sentit très tôt attiré par les techniques de communication, à 18 ans il déposait déjà un brevet d’appareil de reporter photographe. Après un séjour à Vienne il vint à Paris se perfectionner dans les différentes branches des arts graphiques.

En 1905 il réussit une première expérience de télévision par fil entre Paris-Le Havre-Paris. C’est en 1907 qu’il devait aboutir à l’invention qui plus tard portera son nom : la Bélinographie.

En 1908, une première transmission téléphotographique eut lieu sur le parcours Paris-Lyon-Bordeaux. Treize ans plus tard, le premier bélinogramme, émis par radio d’Annapolis vers Paris, franchissait l’Atlantique. Les bélinographes devinrent bientôt un moyen de diffusion mondiale de l’information par l’image. A ces deux principales études, Édouard Belin ajouta différentes inventions telles que la tachytélégraphie, la cryptotéléphotographie, les horloges à quartz. Il se consacra également à la radio.

Sources : Site du lycée Edouard Belin de Vesoul 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité