Cyclisme : à l’entraînement à La Planche des Belles Filles, Thibaut Pinot voit enfin la "sortie du tunnel"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Aurore Briffod avec AFP

Le sportif franc-comtois se prépare pour le Tour de Suisse (12-19 juin). Il revient sur ses mois de galère après sa chute lors du Tour de France 2020 mais surtout sur les objectifs qu’il s’est fixés.

Sa victoire dans le Tour des Alpes a mis un "point final" à ses deux années compliquées. "C'était très dur mentalement, long, surtout. Parce que tu ne vois pas le bout du tunnel." Après sa chute sur la Grande boucle fin août 2020, Thibaut Pinot a été contraint de rester loin de la compétition pendant plusieurs mois.

Son retour à l'avant du peloton s’est fait progressivement jusqu’à une victoire sur le Tour des Alpes. La veille, arrivé deuxième, le cycliste n’avait pas caché sa déception à l’arrivée. De quoi émouvoir, une nouvelle fois, le public et ses supporters. "J'ai eu peut-être plus de messages après ma deuxième place qu'après ma victoire. Les gens aiment les émotions qu'on leur transmet à la télé."

Je suis un coureur qui en donne, sans le vouloir. Je suis entier et j'ai toujours dit ce que je pensais. Je n'ai jamais caché mes émotions devant une caméra et je n'y arriverai jamais.

Thibaut Pinot

"Jouer une victoire d'étape" 

Thibaut Pinot est de retour sur ses terres pour préparer les prochaines échéances. Après le Tour de Suisse mi-juin, il prendra le départ du Tour de France, le 1er juillet, avec des ambitions affichées : "Pour l'instant, mon objectif personnel est de jouer une victoire d'étape. L'objectif de l'équipe est d'être proche du podium." 

Et le classement général ? Le franc-comtois préfère "être prudent". "Je ne suis pas encore prêt mentalement à me battre durant trois semaines. Ce n'est pas la montagne qui me fait peur, j'ai encore beaucoup d'appréhension en raison de la chute, confie-t-il. 

Je n'ai tellement pas envie de revivre ce que j'ai vécu que je prends encore moins de risques qu'avant.

Thibaut Pinot

Les dernières courses lui ont permis d’avoir des réponses à certaines de ses interrogations notamment sur sa forme physique. Désormais, il ne lui reste que quelques semaines pour savoir s’il est "capable de retrouver sa place en tête du peloton et de frotter avec les autres."

Deux étapes du Tour en Franche-Comté

À bientôt 32 ans, Thibaut Pinot n’a pas fini de courir après des victoires. "Avoir gagné sur les trois grands Tours, pour moi, c'est une des plus belles lignes de mon palmarès. Ça m'a toujours fait rêver. Mais je n'ai gagné qu'une fois dans le Giro, j'aimerais y gagner plus et sur le Tour encore. Parce que ce sont des émotions uniques." Autre idée qui lui trotte dans la tête : ramener le maillot de meilleur grimpeur. "Il m'a toujours fait rêver quand j'étais petit.

Cette année, la Franche-Comté sera à l'honneur lors du Tour de France avec une arrivée à la Super Planche des Belles Filles le 8 juillet. Le lendemain, le peloton prendra le départ de Dole pour la Suisse en passant notamment par Arbois.