Fièvre aphteuse : Exercice de sécurité civile en Haute-Saône

Exercice de sécurité civile contre la fièvre aphteuse dans une ferme de Haute-Saône
Exercice de sécurité civile contre la fièvre aphteuse dans une ferme de Haute-Saône

C'était comme une répétition générale. Un exercice de sécurité civile a été organisé ce matin au GAEC de la Colombine à Villefrancon pour prévenir l'apparition d'une épizootie de fièvre aphteuse. Cette maladie est un vrai cauchemar pour les éleveurs.

Par Isabelle Brunnarius

La mise en quarantaine de la ferme, dans un rayon de trois kilomètres a été simulée car cette maladie est particulièrement contagieuse. Les vétérinaires devaient faire abattre l'ensemble du troupeau de bovins. 

Cette maladie n'est pas apparue depuis de nombreuses années sur le continent européen, c'est pourquoi la vaccination est interdite. La fabrication de ce vaccin présente un risque de diffusion de la maladie. Mais en 2001, la fièvre aphteuse est réapparue en Angleterre d'où le maintien d'une grande vigilance car cette maladie est extrêment contagieuse entre animaux.

Le scénario mis en place ce matin en Haute-Saône est la transmission involontaire par un négociant de bétail venant du Maghreb, du virus au sein du Gaec La Colombine. Les propriétaires de cette exploitation, Damien Bailly et Yves Millot ont été volontaires pour cet exercice. Il s'agissait d'entraîner les services de l'Etat à la gestion d'une telle crise. Un plan ORSEC d'intervention sanitaire d'urgence contre les épizooties majeures en Haute-Saône a été donc été testé grandeur nature. 

Exercice de sécurité civile en Haute-Saône
Avec Emmanuel Cordellier, Vétérinaire, Damien Bailly, Exploitant agricole. Reportage A.Gavazzi,R.Negri et S.Chevallier

 

Sur le même sujet

Projet de revenu de base dans la Nièvre.

Les + Lus