Haute-Saône : à 20 ans, il roulait à 187 km/h sur une départementale, l’un des plus gros excès de vitesse du département

Publié le Mis à jour le

A Amance en Haute-Saône, les gendarmes ont contrôlé un automobiliste samedi 7 mai, qui roulait très très vite.


Il avait son permis depuis moins de deux ans. Un conducteur de 20 ans, un habitant de Faverney a été intercepté à 187 km/h sur une route limitée à 80 km/h. L’homme roulait à bord d’une Clio RS, Renault Sport. Son véhicule a été confisqué. Il s'agit du plus gros excès de vitesse enregistré sur les routes de la Haute-Saône depuis septembre 2019.

Un grand excès qui intervient alors que la situation sur les routes du département est inquiétante. 29 accidents de la route sont à déplorer depuis le début de l’année 2022, dont 5 mortels. Il y en avait 20 en 2021, à la même période de l’année, avec un seul décès.
Derrière les chiffres bruts, la hausse du nombre d'accidents est de plus de 40 % en l'espace d'un an.


"Avec les journées ensoleillées, les conducteurs se relâchent, ils sont plus détendus, moins attentifs à la route" explique le Capitaine Vincent Morel, commandant de l’escadron départemental de sécurité routière. 


Les gendarmes vont multiplier les contrôles sur les routes du département.

Les grands excès de vitesse sont régulièrement à mettre à l'actif de jeunes conducteurs. Dans la presse régionale, on se souvient d'un "record" avec un conducteur de 22 ans lancé en direction de Vesoul à 214 km/h au lieu de 100 km/h, soit un excès de vitesse de… 114 km/h au volant.

Que dit la réglementation sur les grands excès de vitesse ?

Pour un excès de vitesse supérieur ou égal à 50 km/h, le conducteur fautif encourt :


  • Amende de 1 500 euros
  • Retrait de 6 points sur permis de conduire 
  • Suspension de 3 ans du permis de conduire (sans sursis ni « permis blanc »)
  • Interdiction de conduire certains véhicules à moteur pour 3 ans au plus
  • Confiscation possible du véhicule si le conducteur en est le propriétaire
  • Accomplissement d'un stage de sensibilisation à la sécurité routière

En cas de récidive de grand excès de vitesse, la sanction est plus lourde, une amende de 3 750 euros, et une peine de prison de 3 mois.