• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

La Planche-des-Belles-Filles ou le petit Alpe d'Huez

Le public en 2013 dans la montée de la Planche-des-Belles-Filles en Haute-Saône / © LIONEL BONAVENTURE / AFP
Le public en 2013 dans la montée de la Planche-des-Belles-Filles en Haute-Saône / © LIONEL BONAVENTURE / AFP

Les coureurs locaux ont baptisé ainsi la difficile montée de la Planche. L'étape du jour offre un joli concentré de montagne. Et passe chez Thibaut Pinot, le coureur de la Française des Jeux. 

Par Sophie Courageot

Le Haut-Saônois Thibaut Pinot sera sur ses terres d'entraînement

Ces pentes à 15%, Pinot les connaît bien. Il est tout près de son village natal de Melisey.

C'est la première fois que le Tour passe par le col des Chevrères. Moi, je le connais bien... Le col de Chevrères me fait penser au Mur de Péguère, en Ariège. Une route forestière, étroite où il n'y aura pas plus de trois coureurs de front. J'y vais très souvent, c'est ma route d'entraînement. J'y suis seul, sans un bruit, je le connais par cœur. Il conviendra d'être sans cesse bien placé, surtout au pied des Chevrères, sous peine de ne pas revoir la tête ! »









 

Thibaut Pinot, coureur de la Française des Jeux - 2013 / © PASCAL GUYOT / AFP
Thibaut Pinot, coureur de la Française des Jeux - 2013 / © PASCAL GUYOT / AFP




Montagne nous voilà ! 


La 10e étape du Tour de France propose sur 161,5 kilomètres entre Mulhouse et La Planche des Belles-Filles d'attaquer les reliefs de montagne dans les Vosges.
"La plus dure étape de moyenne montagne de l'histoire", estime le directeur du Tour Christian Prudhomme au vu du tracé concocté par Thierry Gouvenou: sept ascensions, dont quatre classées en première catégorie.

Après le Firstplan, la route ne cesse de monter et descendre sur le difficile Petit Ballon (Km 54,5) et le Platzerwasel (Km 71,5), puis les cols d'Oderen et des Croix.
Le final emprunte le petit mais dur col des Chevrères, une route étroite et très raide dans la forêt (3,5 km à 9,5 %) qui précède la descente vers Plancher-les-Mines et l'ascension finale vers la Planche des Belles-Filles, un site qui doit son nom à un massacre lors de la guerre de Trente Ans en 1635.

La route (5,9 km à 8,5 %) menant à l'unique station de ski de la Haute-Saône se cabre dans sa partie terminale. C'est là que Chris Froome avait fait la différence pour gagner sa première étape en 2012 lors de la première venue du Tour.

L' arrivée à La Planche des Belles-Filles est estimée à 17h44 (prévision à 38 km/h de moyenne).

L'étape 10 - Mulhouse-La Planche des Belles Filles

 

Une toute petite station de ski transformée en grande étape du Tour

Planche des Belles Filles : Une sacrée ascension dans le monde du tour
France 3 Franche-Comté

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sainte-Catherine : recette des petits cochons en pain d'épices

Les + Lus