VIDEO. Saint-Loup sur Semouse : 127 licenciements, un vaste plan social annoncé aux meubles Parisot

520 personnes travaillent en ce moment au sein de Parisot SAS à Saint-Loup sur Semouse / © France 3 Franche-Comté
520 personnes travaillent en ce moment au sein de Parisot SAS à Saint-Loup sur Semouse / © France 3 Franche-Comté

La direction du fabricant de meubles installé en Haute-Saône a annoncé mardi 24 septembre un plan de sauvegarde de l'emploi suite à des difficultés financières. L'entreprise compte 520 salariés. Elle était en redressement judiciaire depuis juin 2019.

Par Sophie Courageot

La mauvaise nouvelle est tombée. Dans une note interne adressée à l'ensemble des salariés, la direction annonce qu'elle va mettre en place en accord avec l'administrateur judiciaire un plan de sauvegarde de l'emploi. L'ampleur de celui-ci n'est pas précisé mais selon nos informations 127 licenciements seraient prévus soit un salarié sur 4. Une première réunion du comité social et économique est prévue le 1er octobre. Les organisations syndicales appellent d'ores et déjà à débrayer ce jour là. 

L'entreprise de meubles crée en 1936 par la famille Parisot avait été placée en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Accusant une perte de 14 millions d'euros, le fabricant de meubles avait demandé son placement en redressement judiciaire. La direction se donnait ainsi six mois pour explorer des sorties de crise. 

La situation économique ne s'est pas arrangée cet été. "Malgré l'amélioration des résultats de la société, ces derniers demeurent négatifs. Le marché du meuble reste compliqué et le carnet de commandes est inférieur à nos prévisions" explique la direction dans son communiqué aux salariés. "Des repreneurs ont été recherchés, mais aucune offre de reprise n'a à ce jour été présentée par des repreneurs potientels" ajoute la direction de Parisot.

 
130 licenciements en vue dans l'entreprise de meubles Parisot SAS
L'entreprise Parisot, basée à Saint-Loup-sur-Semouse et qui fabrique des meubles en kit, est actuellement en redressement judiciaire. Elle va proposer aux syndicats un plan de réorganisation qui prévoit 127 suppression de postes. Reportage V.Hirson et E.Debief avec des salariés et Thierry Bordot Maire (DVG) de Saint-Loup-sur-Semouse


"Cela peut être nous ou les copains" s'inquiète un salarié


Les salariés sont sous le choc. "On fait de mieux, on fait à fond. C'est terrible" confie un salarié qui sait qu'il risque de perdre son emploi. "Pour vivre, il faut un salaire. J'ai 54 ans, je ne vois pas aller chercher du travail ailleurs" confie un autre. 

Le plan de sauvegarde de l'emploi sera présenté plus en détail aux membres du comité social et économique (CSE). La direction informe de la mise en place d'une ligne de soutien psychologique : 0 800 94 27 28 

Fondé en 1936, Parisot SAS fabrique des meubles pour la salle à manger et la chambre. Filiale de P3G Participations qui détient aussi indépendamment P3G Industries, la société Parisot SAS, située en Haute-Saône, a à ce jour un effectif d’environ 520 collaborateurs


Le Président de la République François Hollande s'était rendu en 2015 dans cette usine


Le 14 septembre 2015, François Hollande et Manuel Valls avaient effectué un déplacement officiel en Haute-Saône où s'était tenu un comité interministériel. Le Président et le premier ministre s'étaient rendus dans l'entreprise de meuble Parisot fondé par le grand-père de l'ex n°1 du MEDEF Laurence Parisot. Le président avaient interrogé les dirigeants sur l'usine, les salariés sur leur qualité de vie en campagne, sur l'accès au haut-débit. 

Sur le même sujet

Les + Lus