Lure : la vaccination vient au plus près des habitants dans le quartier du Mortard

Ce mardi 3 août, le vaccibus a fait étape à Lure, dans le quartier prioritaire du Mortard. Une opération pilotée par une unité spécialisée de la Sécurité Civile. L'objectif : se rendre aux plus près des populations éloignées des centres de vaccination Covid, comme dans d'autres lieux en Haute-Saône.
Durant deux heures, le vaccibus a fait étape au quartier du Mortard, à Lure
Durant deux heures, le vaccibus a fait étape au quartier du Mortard, à Lure © Philippe Arbez / France Télévisions

L'opération menée par l'USAPS (Unité de sauvetage aquatique et de premier secours de la Sécurité Civile) a eu lieu ce 3 août, entre 10 heures et midi. Plusieurs dizaines d'habitants du quartier sont venus se faire vacciner, durant cette matinée. Cette initiative est semblable à celle menée dans plusieurs communes de Haute-Saône. Elle vise à rendre la vaccination contre le Covid-19 plus accessible aux publics parfois éloignés des vaccinodromes. 

Succès pour le vaccibus

En plein coeur du quartier du Mortard, difficile de rater le vaccibus. L'opération a été annoncée à grand renfort d'affiches placardées à l'entrée des immeubles. Les habitants ont répondu à l'appel : une quarantaine de personnes sont venues se faire vacciner, durant ces deux heures. Pour l'adjointe au maire de Lure, la mission est réussie : "Nous pensons que toutes les initiatives pour rapporcher les lieux de vaccination des habitants sont bonnes à prendre. On ne cherche pas à culpabiliser qui que ce soit. On est au contraire dans une démarche incitative à la vaccination", explique Isabelle Arnould, première adjointe au maire de Lure. 

Parmi la quarantaine de vaccinés au quartier du Mortard à Lure, il y a Chloé, 14 ans
Parmi la quarantaine de vaccinés au quartier du Mortard à Lure, il y a Chloé, 14 ans © Philippe Arbez / France Télévisions

À l'intérieur du centre mobile, il y a des personnes encore réticentes ou qui ont quelques appréhensions. Parmi elles : Chloé, 14 ans. Elle veut être vaccinée, histoire d'être tranquille à la rentrée. Elle a besoin d'être rassurée, car elle redoute des effets secondaires. L'infirmier en face d'elle lui adresse quelques mots pour la rassurer.  "J'avais peur au début, mais plus maintenant, parce que ça ne fait pas mal", assure la jeune fille. 

Plusieurs infirmiers et infirmières sont présents, de même que des médecins, pour répondre à ces interrogations des patients. "On regarde s'il y a des contre-indications : elles sont extrêmement rares. On permet aussi aux personnes de poser leurs questions et de se faire rassurer", expose Jean-Philippe Gallat, médecin du vaccibus. 

Vaccibus sur les routes haut-saônoises

Principal avantage du vaccibus : il n'y a pas besoin de prendre rendez-vous. Ce qui aide beaucoup les patients. "On était en train de faire les courses ici, puis on est venus sauter le pas ici", déclare un habitant. À l'issue de cette étape, le centre de vaccination mobile repart ensuite sur les routes de Haute-Saône.

Son périple a débuté depuis début juillet, et doit se poursuivre durant les prochaines semaines. "On programme des actions un peu partout en Haute-Saône, notamment sur le secteur de Vesoul, sur le secteur des Mille Etangs et des territoires vachement éloignés. En fait, notre stratégie, c'est vraiment d'aller vers la population éloignée des centres de vaccination", indique Aurélien Malcuit, responsable opérationnel de l'Unité de sauvetage aquatique et de premiers secours (USAPS) en Haute-Saône.

Pas de panique, pour autant, si vous avez raté le passage du vaccibus à Lure : un centre de vaccination reste ouvert au centre de la ville, pendant l'été. 

 

Lure : la vaccination vient au plus près des habitants dans le quartier du Mortard

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19