Maizière : incendie criminel dans une exploitation agricole

© Frédéric Buridant
© Frédéric Buridant

Deux bâtiments ont été détruits par les flammes à Maizières, non loin de Vesoul, ce jeudi soir. L'incendie criminel est privilégié selon Emmanuel Dupic, procureur de Vesoul. 

Par France 3 Franche-Comté

Les flammes s'élevaient haut dans le ciel de Haute-Saône dans la nuit de jeudi à vendredi. Deux bâtiments agricoles de 8000m² étaient en proie à un violent incendie déclaré à 22h30. À l'intérieur se trouvaient 1000 tonnes de fourrage ainsi qu'au moins trois machines agricoles. Sur place, de nombreux pompiers se sont activés pour venir à bout du brasier. Ce vendredi 31 août au matin, les braises fumaient encore.

Devant l'ampleur des dégâts, le jeune exploitant d'environ 19 ans, installé depuis seulement deux ans, a tenté de se suicider en s'élançant à vive allure au volant de sa voiture qui a terminé dans le fossé. Par chance, il n'a été que légèrement blessé. 

D'après Emmanuel Dupic, procureur de la République de Vesoul, l'hypothèse de l'incendie criminel ne fait pas de doute : "Il y a eu deux départs de feu à deux endroits éloignés. Un tag visant l'exploitant a également été retrouvé dans les décombres". 

Une enquête a été confiée à la brigade de recherche de la police judiciaire de Vesoul. Par ailleurs, d'autres incendies criminels auraient eu lieu dans le secteur de Cemboing. Il n'y aurait pas de liens entre les deux affaires d'après le procureur. 
 
© Frédéric Buridant
© Frédéric Buridant

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus