• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Médecin de campagne en Haute-Saône : un travail de service indispensable

Pour Jean-François Spitz, les journées commencent tôt et finissent tard. Sa vie est bien remplie. / © Jean-Stéphane Maurice
Pour Jean-François Spitz, les journées commencent tôt et finissent tard. Sa vie est bien remplie. / © Jean-Stéphane Maurice

Nous avons suivi pour la rubrique En Immmersion un médecin de campagne à Combeaufontaine, en Haute-Saône, un département rural qui manque de généralistes. Le métier en voie de disparition.  

Par Fabienne Le Moing

Sur les écrans de cinéma, courant mars est sorti, «Médecin de campagne», du réalisateur Thomas Lilti, lui-même ancien praticien. Le film a été tourné dans un petit village du Val d'Oise. Et l'on entend un refrain tout au long du film «Allo, Docteur Werner…..oui, j'arrive tout de suite».

Fini les médecins solitaires, place aux maisons de santé
Le médecin que nous suivons aujourd'hui en Haute-Saône est comme ce Docteur Werner du film. Il se dévoue corps et âme, à toute heure du jour et de la nuit, en parcourant inlassablement les routes de campagne. Mais son travail est en voie de disparition.
Les jeunes internes veulent soigner mais ne pas mettre leur vie privée entre parenthèses. Leur vocation est inchangée, leur humanité n'a pas pris une ride, mais ils veulent œuvrer ensemble, s'entraider, échanger, partager. 

En Immersion avec un médecin de campagne
Nous avons suivi un médecin à Combeaufontaine, en Haute-Saône, un département rural qui manque de généralistes. Un reportage de Emmanuel Rivallain et Jean-Stéphane Maurice . Avec Jean-François Spitz : médecin.

 

Sur le même sujet

Canicule : un feu de forêt s’est déclaré à Villeferry en Côte-d’Or

Les + Lus