Pour mieux prendre en charge les femmes victimes de violence

Pour la première fois était organisée aujourd'hui une formation à destination des travailleurs sociaux afin qu'ils apprennent à repérer la violence conjugale et mieux aider les femmes qui en sont victimes. 

D. Colle
D. Colle
Dans le cadre du plan national de lutte contre les violences faites aux femmes, lancé en novembre par le gouvernement, un large volet est consacré à la formation des policiers, gendarmes, personnels hospitaliers mais aussi travailleurs sociaux. Pour la première fois en Haute-Saône aujourd'hui, une dizaine de ces derniers était réuni à Vesoul . L'objectif était de leur apprendre à mieux repérer les cas de violences conjugales (qu'elles soient physiques, psychologiques ou économiques) et d'informer les femmes sur les structures existantes pour leur venir en aide.

En Haute-Saône, 200 à 250 plaintes sont déposées chaque année pour violences conjugales mais statistiquement, près de 4000 femmes pourraient être victimes.

A Vesoul, elles peuvent se rendre au CIDFF (centre d'information du droit des femmes et de la famille) situé 4 place René Hologne.
Un numéro d'appel d'urgence est place au niveau national : le 3919

durée de la vidéo: 02 min 11
Formation sur les violences faites aux femmes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
violence femmes
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter