Une professeure de français de Haute-Saône met en ligne des cours sur le web, suivis par près de 70 000 personnes

Professeure de français en Haute-Saône, dans la commune de Mélisey, Katia Nugnes possède une chaîne Youtube sur laquelle elle publie des vidéos pour s'améliorer en français et mieux écrire. Elle est suivie par près de 70 000 personnes. 

Katia Nugnes, professeure de français et youtubeuse, est originaire de Montpellier mais est tombée amoureuse de la Franche-Comté.
Katia Nugnes, professeure de français et youtubeuse, est originaire de Montpellier mais est tombée amoureuse de la Franche-Comté. © Katia Nugnes - DR

"Pour commencer, j'ai créé des vidéos pour les élèves en difficulté, pour qu'ils puissent réécouter mes cours." Katia Nugnes, professeur au collège de Mélisey en Haute-Saône, a une véritable soif de transmettre. Depuis 13 ans, elle enseigne le Français en collège et parfois en lycée.

Après quelques années d'enseignement, elle s'est rendue compte de la difficulté qu'ont certains élèves à maîtriser la langue et leur besoin croissant de pouvoir retravailler à leur rythme certains cours. "Ensuite, je me suis dit que je pourrais faire une chaîne Youtube" nous explique la haut-saônoise d'adoption âgée de 35 ans. C'est comme ça qu'est née la chaîne "Bien écrire", qui rassemble désormais 650 vidéos pour apprendre le français.

Des vidéos structurées et très explicatives

"Pendant le confinement, il fallait bien faire des cours aux élèves. Ils ne pouvaient pas tous suivre en vidéo-conférence. Là, j'ai fait beaucoup de vidéos. Et pendant un an, j'ai continué, du fait que nos activités à l'extérieur sont très réduites. Il n'y a qu'une chose à faire c'est travailler, en fait" poursuit-elle, avec un brin d'ironie. Aujourd'hui suivie par près de 70 000 personnes, Katia Nugnes, a pour intention de permettre au plus grand nombre de "comprendre la logique de la langue, et leur permettre d'améliorer méthodiquement leur français".

Imparfait ou passé simple : une méthode simple pour savoir lequel utiliser

La prof youtubeuse publie chaque mois 4 vidéos sur des thèmes pour lesquels elle approfondit ses recherches. Elle partage également deux vidéos par semaine, "mais c'est du très simple, du cours express". Ses internautes sont pour 50% des étrangers qui cherchent à apprendre le français. Pour le reste, ce sont des collégiens et lycéens français ou encore un public FLE (français langue étrangère).

En classe, je suis parfois contente de ma façon d'expliquer une notion aux élèves. Je vois que c'est efficace. Alors je rentre chez moi et je l'enregistre. Et partager à tout le monde, ça m'intéresse.

Katia Nugnes, prof de français et Youtubeuse

Sur sa chaîne, on découvre par exemple des vidéos intitulées "Verbes irréguliers 3e groupe au présent de l'indicatif" ou encore "Imparfait ou passé simple : une méthode simple pour savoir lequel utiliser". Elles récoltent chacune plus de 220 000 vues. Qui aurait cru que les cours de français, méthodiques et scolaires, pouvaient intéresser aussi sur internet et plus particulièrement sur Youtube, véritable temple du divertissement et des vidéos mises en scène à coup de phrases chocs et de répliques comiques.

"Ca revalorise l'importance de la langue"

"Beaucoup font des cours en ligne en faisant du comique, du drôle. Moi, je fais quelque chose de structuré. C'est un petit peu scolaire, mais ça fonctionne. J'ai pas mal de commentaires, les gens disent merci et posent des questions" détaille Katia Nugnes, qui pose sa voix sur un powerpoint. La professeure tire quelques petits bénéfices de sa chaîne Youtube, qu'elle réinvestit pour acheter du petit matériel et ainsi améliorer la qualité de ses vidéos. 

Certains élèves trouvent ma chaîne et me disent "wow 200 000 vues sur le passé simple !" J'ai l'impression que ça revalorise l'importance de la langue. Ils se disent que s'il y a beaucoup de gens qui regardent ça, postent des commentaires, c'est que ça doit être important le français. Ils agissent beaucoup par mimétisme, notamment à cet âge-là.

Katia Nugnes, prof de français et youtubeuse

Si elle apprécie transmettre son savoir via la toile, elle n'a aucunement l'intention de déserter la salle de classe. Pour elle, le lien avec les élèves reste le plus important. D'autant qu'ils apprécient particulièrement ses vidéos. "Je ne serais pas compétente si je n'étais pas en face du public d'aujourd'hui. Si je veux comprendre mes élèves, je dois rester à leur contact" conclut la professeure de français.

Alors que le troisième confinement vient de démarrer et que les établissements scolaires sont désormais fermés, la chaîne Youtube de Katia risque, comme lors du premier confinement, de voir affluer les internautes, petits ou grands, désireux de progresser en français. 

Découvrir sa chaîne Youtube, par ici.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 éducation insolite