• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Rioz (70) : La société Abéo rachète un spécialiste américain du trampoline

Abéo fabrique du matériel sportif et fournit même les jeux olympiques / © France 3 Franche-Comté : JS Maurice
Abéo fabrique du matériel sportif et fournit même les jeux olympiques / © France 3 Franche-Comté : JS Maurice

La société de Haute-Saône spécialisée dans les équipements sportifs va acquérir une société basée en Géorgie (USA). 

Par S.C avec AFP

Abéo basée à Rioz en Haute-Saône emploie quelque 1.600 personnes dans ses différents sites.

Le fabricant et distributeur français d'équipements de sports et de loisirs a annoncé l'acquisition de Fun Spot Manufacturing LLC, une société américaine spécialisée dans les équipements pour les parcs de loisirs, et notamment les "trampoline parks".

Basée en Géorgie (sud-est des Etats-Unis), Fun Sport est spécialisée depuis les années 1970 dans la conception, la production et la distribution de trampolines, d'équipements inspirés du jeu Ninja Warrior, de murs et blocs d'escalade, etc., pour le marché du "sportainment" (concept consistant à s'amuser tout en faisant du sport).

Employant environ 180 personnes, la société américaine dispose de deux unités de production et d'un département de design en Inde, a décrit Abéo dans un communiqué. 
    
Le chiffre d'affaires de Fun Sport Manufacturing, en croissance, devrait se situer entre 40 et 50 millions de dollars pour l'exercice en cours, avec une marge brute supérieure à 20%, a-t-il ajouté.

"Cette acquisition est au coeur des ambitions stratégiques que nous nous sommes fixées, visant à accentuer la présence d'Abéo sur le continent nord-américain et à nous développer sur le segment d'avenir du +sportainment+, dont le potentiel de croissance est considérable", a commenté Olivier Estèves, le PDG de l'entreprise française, cité dans le communiqué.
 
Abéo est entré en Bourse en 2016. La société vise l'objectif de 300 millions d'euros de chiffre d'affaires à l'horizon 2020.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus