• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

3 Bourguignons aux championnats du monde d'aviron

Ils participent avec l'équipe de France au Mondial 2011 d'aviron qui débute dimanche 28 août 2011 en Slovénie.

Par C.M.

video title

Trois Bourguignons au Mondial d'aviron 2011

Le Mondial d'aviron qui débute dimanche à Bled (Slovénie) est qualificatif pour les Jeux Olympiques de ondres. Ces championnats s'annoncent ouverts et de très haut niveau. Trois Bourguignons y participent.

Le Mondial 2011d’aviron se déroule à Bled, en Slovénie jusqu'au dimanche 4 septembre. Ces championnats, qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Londres en 2012, s’annoncent ouverts et de très haut niveau.

La délégation française - dans laquelle figurent trois Bourguignons - aborde ce Mondial d'aviron 2011 avec la double ambition de qualifier de nombreuses coques pour Londres et de glaner plusieurs médailles. Avant le départ pour Bled, l’équipe de France a effectué son dernier entraînement dans le Jura, sur les eaux du lac de Vouglans.

Trois Bourguignons figurent dans la sélection :
-Fabrice Moreau (Cercle Aviron Chalon) en "quatre de pointe poids léger"
-Barthélémy Agostini (Régates Mâconnaises) en "huit de pointe poids léger"
-Adrien Hardy (Cercle Aviron Chalon) en "huit de pointe avec barreur"

La délégation française à Bled sera l’une des plus importantes de l’histoire avec 51 athlètes (11 bateaux masculins et 4 féminins) et 9 rameurs handi aviron (4 bateaux), représentant 36 clubs,  en quête d’une qualification pour les Jeux Olympiques et Paralympiques.

Adrien Hardy : une 1re étape vers les JO de 2012

Adrien Hardy, médaillé d’or en "deux de couple" à Athènes, est engagé cette fois sur une nouvelle embarcation
A.H. "C’est à la fois un choix et on me l’a un peu imposé. Mais ça fait très longtemps que j’avais envie de faire ce bateau. Le 8, c’est un bateau magique, un bateau d’équipage, c’est très dur à monter, et il faut vraiment qu’il y ait une énergie collective et positive en dehors et dans le bateau. C’est quelque chose que j’avais envie de faire avant de finir ma carrière, et là, vu que j’ai été sorti du bateau dans lequel j’avais fait tous mes résultats en "2 de couple", j’ai eu envie de tenter cette aventure là."

Vous travaillez ensemble depuis déjà plusieurs mois ?
A.H. "On a commencé à travailler en novembre dernier juste en rentrant des championnats du monde. Aux sélections d’avril, les huit gars qui composent le bateau ont réussi à performer et il n’ya pas eu de discussion quant à la composition du bateau. A partir de ce moment là, on a pu travailler sereinement et ici à Vouglans, on a super bien bossé et on arrive aux championnats du monde en pleine forme".

Pour autant, ca ne sera pas une partie de plaisir, car la concurrence sera rude…
A.H. "Les championnats du monde, c’est toujours très dur. En 8, en particuliers, c’est un sprint où il faut être là à chaque instant sinon on peut perdre une demi-seconde et ne plus revenir. Notre challenge c’est de rentrer en finale (dans les 6) parce que mathématiquement, à ce niveau, on est qualifié pour le J.O. de Londres. Après dans la finale, tout est possible, et je pense qu’on est capable d’aller chercher une médaille…"

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus