550 lycéens dans les rues de Vesoul

Plusieurs manifestations ont eu lieu en France pour dénoncer une rentrée catastrophique

Par Sophie COURAGEOT avec AFP

550 jeunes selon la Police ont manifesté spontanément ce matin dans les rues de Vesoul. Une rumeur propagée par SMS et par les réseaux sociaux annoncait la suppression d'un mois des vacances d'été. Les jeunes n'ont pas tardé à descendre dans la rue.

Dès 7h30, les lycéens des établissements Belin, Pontarcher, Haberges et Luxembourg ont bloqué leur établissement, avant de converger vers le centre ville. Ils ont bloqué le rond-point de la Vaugine, rond-point d'accès à la rocade de Vesoul. La manifestation a pris fin vers midi.

Dans un communiqué, le recteur de l'académie de Besançon Eric Martin appelle les lycéens à vérifier la pertinence des messages diffusés par les réseaux sociaux. Le recteur rappelle également aux élèves l’obligation qui leur est faite d’être présents en cours, à la fois pour leur sécurité et pour le bon déroulement de leurs études.

Des manifestations un peu partout en France

Ces manifestations relayées un peu partout en France protestent contre "une rentrée plus que jamais catastrophique" et pas seulement contre le raccourcissement des congés d'été, a annoncé l'Union nationale lycéenne (UNL).

"Classes à 35 élèves, professeurs non remplacés, centaines, voire milliers d'élèves sans affectation faute de place dans les lycées, professeurs mal formés... Voilà la réalité à laquelle sont confrontés 2,5 millions de lycéens en cette rentrée", a écrit le premier syndicat lycéen dans un communiqué.

Le possible raccourcissement des vacances d'été "n'est qu'un des motifs" de la mobilisation, mais l'UNL lance tout de même "un avertissement au gouvernement de ne pas toucher du tout" à ces congés, a ajouté M. Colombani.

Deux semaines de vacances en moins en 2013 ou 2014

Il n'a cependant jamais été question de supprimer un mois de vacances d'été, mais seulement deux semaines. Cette proposition, faite début juillet par le comité de pilotage sur les rythmes scolaires, a été reprise à son compte par le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, qui entend annoncer "à l'automne", après concertations, des décisions pouvant entrer en vigueur à partir de la rentrée 2013, soit pour les vacances d'été en 2014.

Sur le même sujet

Les + Lus