• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

8 ans requis contre Amaury d'Harcourt

L'avocat général a demandé 8 ans de réclusion contre le vicomte bourguignon.

Par B.L. avec l'AFP

L'avocat général a demandé mercredi 23 novembre 2011 à la cour d'assises de l'Aude de confirmer les peines prononcées en première instance dans l'affaire de l'assassinat de Bernadette Bissonnet.

Manon Brignol a requis la confirmation des peines prononcées par la cour d'assises de l'Hérault :
-30 ans de réclusion criminelle contre Jean-Michel Bissonnet, pour avoir commandité l'assassinat de son épouse
-20 ans de réclusion contre Méziane Belkacem
-8 ans de prison contre le vicomte icaunais Amaury d'Harcourt.
Le verdict est attendu demain jeudi 24 novembre 2011.

Méziane Belkacem, 52 ans, jardinier et laveur de carreaux occasionnel des Bissonnet, dit avoir abattu Bernadette de deux coups de fusil de chasse le 11 mars 2008 pour le compte de Jean-Michel Bissonnet et contre la promesse de 30.000 euros.

Amaury d'Harcourt, 86 ans, ancien ami deJean-Michel Bissonnet, est poursuivi pour avoir participé aux préparatifs du crime et avoir caché l'arme.

Jean-Michel Bissonnet "est un manipulateur extraordinaire", qui a fait appel à "plus faibles que lui", le jardinier et l'aristocrate, "instrumentalisés, manipulés et pour tout dire piégés", a dit l'avocat général . Méziane Belkacem était "taillable et corvéable à merci, un homme de peine, un soumis incapable de prendre une initiative, mais un bon exécutant" qui vouait une admiration sans borne à son patron, a-t-elle dit. Quant à Amaury d'Harcourt, le "sulfureux vicomte", "l'aventurier fantasque", il a été poussé par "son sens hors du commun de l'amitié".

Sur le même sujet

General Electric : l’intersyndicale dépose une plainte sur l’état psychologique des salariés de Belfort

Les + Lus