• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Anciaux: “La venue d'Eva Joly est une provocation”

La venue de l'eurodéputée EELV en Saône-et-Loire suscite la réaction du député UMP Jean-Paul Anciaux.

Par B.L.

La candidate d'EELV (Europe Ecologie Les Verts) pour l'élection présidentielle de 2012  est attendue à Rully jeudi 24 novembre 2011. La candidate de la sortie du nucléaire devrait rencontrer notamment des syndicalistes d'Areva.

Pour Jean-Paul Anciaux, député UMP de Saône-et-Loire, il s'agit d'une "véritable provocation". " Madame Joly ne peut ignorer que la Saône-et-Loire est le berceau du nucléaire civil français. En effet, depuis la création de Framatome en 1958, les usines du Creusot puis Chalon-sur-Saône ont été au cœur de la production de tous les éléments vitaux des centrales actuellement en exploitation. Jamais un gouvernement n’a remis en cause notre politique énergétique dont le socle est la production d’électricité par nos centrales nucléaires", déclare l'élu bourguignon.


"L’accord passé entre les socialistes et les Verts prévoit, en échange d’une vingtaine de circonscriptions attribuées au Verts, l’arrêt de 24 de nos réacteurs nucléaires. Il s’agit là d’une tractation folle, totalement irresponsable, dont les auteurs ne mesurent pas toutes les conséquences", poursuit Jean-Paul Anciaux.

Le député UMP prédit  "l’augmentation de la note d’électricité de 40 à 50%", "l’aggravation d’émission de gaz à effet de serre", "la destruction de milliers d’emplois" et "la mort de l’industrie nucléaire française avec un impact considérable sur tous les autres secteurs industriels".

"J’appelle tous les Saône-et-Loiriens, salariés des entreprises de la filière nucléaire, salariés des entreprises de sous-traitance ou en production, à bien mesurer ce que seraient les conséquences de cet accord de gouvernement PS –Verts, en cas de victoire de ceux-ci", conclut-il.

Sur le même sujet

Malaise dans la police : "des collègues n'y croient plus"

Les + Lus