Autun: deux médecins devant le juge

Le 5 décembre prochain, le tribunal de Chalon-sur-Saône devra examiner le décès de Louis Pelletier, un enfant de 5 ans.

Par M. Ba

C'est une histoire douloureuse que le tribunal correctionnel de Chalon devra juger le 5 décembre 2011. Louis Pelletier n'avait que cinq ans quand il est décédé après avoir été pris en charge par les urgences de l'hôpital d'Autun.

Les faits remontent au 6 et 7 mars 2006. La mère du petit garçon conduit son fils fiévreux et respirant mal à son médecin généraliste. Ce dernier adresse l'enfant à l'hôpital d'Autun. Après une radio des poumons et l'administration d'un aérosol, il est autorisé à rentrer chez lui.

Mais son état se dégrade fortement le lendemain. De retour à l'hôpital, il est pris en charge par un urgentiste et un pédiatre. D'après une expertise ordonnée par le juge d'instruction, l'urgentiste n'aurait pas intubé le jeune patient dans la trachée mais dans l'oesophage, et ce sans vérification. Son collègue pédiatre aurait rectifié l'intubation mais sans se rendre compte que des débris alimentaires obstruaient la ventilation de l'enfant.

Louis Pelletier est finalement transporté en urgence au CHU de Dijon. Il est dans le coma. Il ne se réveillera jamais. Le procès devra déterminer s'il y a eu une erreur médicale et établir les repsonsabilités des uns et des autres.

Sur le même sujet

Les + Lus