• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Auxerre : le prof licencié gagne en appel

Un enseignant, licencié pour avoir giflé un élève qui l'insultait, a eu gain de cause devant la justice.

Par B.L.

Ce professeur de sport avait été licencié en novembre 2008. Il avait porté l'affaire devant la justice. La Cour d'appel de Paris vient de lui donner raison.

A l'époque des faits, José Machado enseignait au CFA BTP (centre de formation des apprentis du bâtiment et des travaux publics) d’Auxerre. Un jour, excédé, il frappe un apprenti qui se moque de lui. L'établissement décide alors de le licencier.

"Gifler un élève, ce n'est pas une chose à faire", reconnaît l'enseignant. "Mais, cela ne méritait pas le licenciement", estime-t-il. Selon José Machado, son employeur a profité de cette affaire pour se débarrasser de lui, car il était représentant syndical.

Le professeur de sport décide d'aller devant le tribunal des prud’hommes. Il obtient alors sa réintégration et 20 000 euros de dommages et intérêt. Le CFA BTP d’Auxerre avait fait appel de cette décision.

Mais, la Cour d'appel de Paris vient de confirmer le jugement rendu en première instance. Elle a octroyé un peu plus de 40 000 euros de dommages et intérêt à José Machado. Cette fois, il ne demandait pas sa réintégration. "Je ne veux plus retourner dans cet établissement", déclare-t-il.

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus