Avallon (89) : les urgences seraient maintenues

L'Agence régionale de santé maintiendrait le service des urgences, mais fermerait celui de chirurgie.

Par B.L.

video title

Avallon : rassemblement pour l'hôpital

La population d'Avallon se mobilise pour garder son hôpital. L'Agence Régionale de Santé a confirmé la fermeture du service de chirurgie, mais les urgences sont maintenues.

La mobilisation pour sauver l'hôpital ne faiblit pas. Une nouvelle manifestation a réuni environ 500 personnes mardi 28 juin 2011. L'ARS (Agence régionale de santé) serait prête à faire un pas.

Usagers, personnel hospitalier, syndicalistes et élus locaux sont descendus une fois de plus dans les rues d'Avallon. Les manifestants veulent garder la possibilité de se faire soigner près de chez eux, et ne pas être obligés de faire des kilomètres en voiture pour se rendre à l'hôpital d'Auxerre.

Une nouvelle rencontre a eu lieu entre les représentants de l'ARS et Jean-Yves Caullet, maire d'Avallon et président du conseil de surveillance de l'hôpital. Selon ce dernier, des propositions ont été faites pour maintenir le service des urgences. "Les urgences seraient maintenues dans leur état actuel, avec deux lignes, c'est-à-dire avec l'accueil des urgences à l'hôpital et la sortie des SMUR."

En revanche, a indiqué le maire d'Avallon, "pour des questions budgétaires, on ne peut pas maintenir l'activité de chirurgie au bloc". La décision définitive appartient maintenant à l'Agence régionale de santé, qui devrait de prononcer avant la fin de la semaine.

 

Pour permettre à l'hôpital de faire face à d'importants déficits budgétaires, l'ARS préconise une réorganisation des services.

Après la fermeture du laboratoire, de la maternité et du service de réanimation, l'agence régionale demandait cette fois :
-la fermeture de la chirurgie à partir du 1er juillet 2011
-la mutualisation de la radiologie avec le privé en attendant la réorganisation des nouveaux locaux
-la fermeture de la 2e ligne de garde des urgences
-la mutualisation du SMUR en lien avec le GCS (groupement de coopération sanitaire) Sud Yonne et Haut Nivernais.

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus