Belfort : suites judicaires de la rixe mortelle

Une semaine après la rixe mortelle du quartier des Résidences, cinq suspects ont été mis en examen.

Par E.B.

Au lendemain de la marche silencieuse en mémoire de Chemesedine Bouyahia, décédé lors d'une bagarre dans le quartier des résidences à Belfort, l'enquête progresse.

 Les chefs d'accusation retenus sont lourds: assassinat, tentative d'assassinat, violences et port d'armes. Jeudi, un premier homme de 23 ans, identifié comme l'un des tireurs, a été écroué à la prison de Besançon.

Vendredi , quatre autres protagonistes étaient présentés au juge d'instruction à la cité judiciaire de Montbeliard. Un jeune homme de 20 ans a été placé sous contrôle judiciaire et remis en liberté. Deux autres hommes de  24 ans et  20 ans ont été respectivement incarcérés à Montbeliard et à Vesoul. Le dernier, un mineur de 16 ans a été placé en centre éducatif fermé à Mulhouse. Dans les prochains jours, l'instruction va s'appuyer sur leurs déclarations pour tenter de savoir qui était réellement visé par les tirs entendus samedi dernier. Et désigner l'auteur du coup de feu fatal à Chemsedine Bouyahia.

Sur le même sujet

Les + Lus