Cet article date de plus de 9 ans

Besançon : La métamorphose du couvent

Après le départ des soeurs Clarisses et deux ans de travaux, le couvent des clarisses est devenu un hôtel chic.
video titlAu coeur du Besançon historique, le parc hotelier bisontin dispose désormais de 24 nouvelles chambres 3 étoiles en lieu et place du couvent des Clarisses. Au pied de la Citadelle, l'hôtel "Le Sauvage" a ouvert ses portes fin 2011. Aujourd'hui, une clientèle française et étrangère vient régulièrement dans ce havre de paix. Pour affaires, pour les salons professionnels ou pour visiter la région. 

L'esprit du couvent a été préservé et la distribution naturelle des lieux conservée. Pour le confort des touristes, le nombre de chambres ne correspond cependant plus au nombre de cellules d'alors (3 cellules pour une chambre) mais les propriétaires tenaient à garder l'esprit. S'ils ont baptisé leur nouvel établissement Le Sauvage, (ils sont déjà propriétaires du Charles Quint, situé à quelques centaines de mètres), c'est en référence à Vauban. Quand le bâtisseur venait à Besançon pour suivre les travaux de construction de la Citadelle (XVIIème siècle), il avait en effet pour habitude de descendre à l'auberge "Le Sauvage", très réputée à l'époque. Quatre siècles plus tard, c'est un nouvel établissement du même nom qui ouvre donc ses portes.  

Les travaux ont duré deux ans et plus d'un million d'euros (dont 1/4 financé par la Région, le département et l'Europe) ont été investi pour cette métamorphose.

Quant aux Clarisses, elles ont désormais rejoint Ronchamp et sa célèbre chapelle.

Avant/après : Comparez !

Nous avions rencontré les Clarisses en 2007 dans leur quotidien. Leur décor est aujourd'hui devenu hotel.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
architecture religion patrimoine