• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Besançon : des repas gratuits et végétaliens

Une fois par mois à Besançon, les initiateurs de "Resto trottoir" proposent des repas gratuits pour tous

Par I.B.

"Resto trottoir" est l'une des cinq initiatives françaises du mouvement international Food not Bombs. Une fois par mois à Besançon, une trentaine de militants organise à tour de rôle un repas gratuit réalisé à partir de légumes et de fruits récupérés avant d'être jetés.

"Penser globalement, agir localement". C'est une action concrète pour s'opposer au "système capitaliste qui surproduit et gaspille alors que des gens ont faim" peut-on lire sur un tract disponible dans le livre d'or déposé à côté des fruits. 

Cela commence par des affiches collées un peu partout à Besançon quelques jours avant l'organisation de ce buffet végétalien : "Repas gratuit place Marulaz, dimanche 28 août à partir de 12h30". Le jour dit, gratin, tartes, purées de légumes agréablement cuisinés sont proposés à ceux qui le souhaitent. Le but de ces hommes et femmes engagés est de "casser le carcan social et l'isolement individuel dans lesquels (nous) enferme la société". Dimanche, les générations se sont bel et bien mêlées, jeunes à la marge, personnes âgées se sont retrouvés place Marulaz pour partager ces plats. Adossés au mur, des cartons remplis d'habits, d'objets, de jouets, sont également à la disposition de tous; c'est la "zone gratuite".

Des initiatives comme celle-ci existent dans le monde entier et s'inscrivent dans le mouvement anti-militariste.Tout en agissant concrètement, les partisans du mouvement Food not bombs ont un message politique très clair. Le premier collectif a été créé en 1981 à Boston par des militants anti-nucléaires. A Besançon, place Marulaz, des panneaux anti-militaristes condamnent l'intervention de la France en Afghanistan : "la lutte contre la pauvreté et la précarité, l'accès à la nourriture pour tous et toutes devrait passer avant un programme d'armement". Des convictions débattues également lors de cafés rencontres.

Sur le même sujet

Les filles du Givry Starlett Club championnes d'Europe de pompons

Les + Lus