Bordeaux bat Auxerre 4 à 2

Auxerre, après deux succès consécutifs prometteurs, se retrouve de nouveau lanterne rouge.

Par B.L. avec l'AFP

video title

Football AJA-Bordeaux

Auxerre replonge... Les Auxerrois se sont lourdement inclinés 4 buts à 2 sur leur pelouse de l'abbé Deschamps face à Bordeaux. Ils ont surtout sérieusement et peut-être définitivement compromis toute chance de maintien en Ligue 1 !

Bordeaux a signé une large victoire à Auxerre lundi 7 mai 2012. Les Girondins ont marqué 3 buts dans les 10 premières minutes !

Lors de la 36e journée de Ligue 1, l'AJA replonge à la dernière place de la Ligue 1. En face, les Girondins signent une quatrième victoire consécutive, la sixième en déplacement. Ce succès leur permet même de songer à l'Europa League.
 

Dès le coup d'envoi, Bordeaux a profité d'un incroyable manque de concentration des Auxerrois. Jussié pressait Georges Mandjeck pour glisser le ballon à Yoan Gouffran dans la surface auxerroise. Ce dernier, après un petit crochet sur Stéphane Grichting, frappait du gauche et trompait Olivier Sorin surpris (0-1, 1re). Ce but assommoir pour Auxerre est survenu après 16 secondes de jeu.

S'en suivait un deuxième but sur un coup-franc lointain de Ludovic Obraniak. Jussié héritait du ballon côté droit et frappait au but à ras de terre. Sorin repoussait du pied sur Gouffran, qui n'avait plus qu'à marquer, sans opposition (0-2, 5e). Un peu plus assommés, les Auxerrois concédaient un troisième but sur un corner d'Obraniak repris de la tête par Ludovic Sané (0-3, 9e). Avec trois buts en trois actions, Bordeaux ne pouvait mieux commencer. Et le quatrième but n'était pas loin, lorsque Gouffran frappait sur la transversale (15e).
 

L'AJA est lanterne rouge

L'AJA réagissait après une déviation de la tête d'Edouard Cissé, et une reprise de volée de Roy Contout où Cédric Carrasso sortait l'arrêt réflexe (21e). Idem sur un centre-tir tendu d'Alain Traoré devant le but girondin (27e). Contout (32e, 45e), Dennis Oliech (39e) avaient une balle de but avant la pause.
 

Le début du deuxième acte ressemblait au premier, puisque sur un contre, Jaroslav Plasil concluait une action de Jussié (0-4, 47e). Auxerre réduisait le score sur un centre de la droite repris de la tête par Kapo. Le ballon franchissait la ligne, mais était ressorti par un défenseur avant que Kapo ne l'expédie dans les filets (1-4, 68e). Il récidivait sur un centre de Traoré, profitant d'un contre sur Planus  2-4, 81e).
L'AJA, désormais lanterne rouge et plombée par ce début de rencontre cauchemardesque, est en grand danger.

"C'est presque surréaliste"

Jean-Guy Wallemme, entraîneur de l'AJ Auxerre : "Cette entame, déjà, c'est presque surréaliste. Les joueurs étaient pourtant prévenus. On s'était préparé pour affronter une belle équipe de Bordeaux. On savait, au vu de Valenciennes-PSG la veille, qu'il ne faut rien donner à l'adversaire. Visiblement, mes joueurs n'ont pas retenu la leçon sur les trois premiers buts. Mais après, ils ont produit une débauche d'énergie, pour un retour improbable. Même si en fin de première mi-temps et en deuxième, ils n'ont pas ménagé leurs efforts.

Si on avait réduit le score avant la pause, la fraction entre le doute et la confiance étant mince, on aurait pu espérer. Mais on s'est vraiment compliqué la tâche. Je ne sais pas si c'est le stress de l'enjeu, la fébrilité, je n'ai pas encore eu l'occasion d'en discuter avec les joueurs. Dommage d'avoir été obligé de faire tant d'efforts après ces trois coups de massue initiales.

On pensait gagner là, chez nous, il faudra le faire dimanche prochain à l'OM. Ce soir, je suis déçu pour les joueurs qui ont fait tant d'efforts depuis plusieurs matches pour sortir de la zone des relégables. Mais quand vous faites des cadeaux comme ce soir, ce n'est pas possible."

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus