• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Bourgogne : alerte rouge à l'ambroisie

Le département de la Nièvre est placé en alerte rouge, la Côte d'Or et la Saône-et-Loire en orange

Par B.L.

L'ambroisie fait figure d'ennemi public. Cette plante compromet le rendement des cultures. Mais, surtout, son pollen hautement allergisant fait de nombreux malades. Certains sont même contraints de déménager.

Pour les personnes allergiques, c'est une période difficile qui s'annonce. Les risques apparaissent au mois d'août, lorsque les fleurs de l'ambroisie libèrent du pollen. La Nièvre fait partie des quatre départements actuellement en alerte rouge avec le Rhône, l'Isère et la Drôme. La Côte d'Or, la Saône-et-Loire et une dizaine d'autres départements sont en alerte orange.
 

L'ambroisie est une plante au pollen très allergisant. Cela se traduit par des rhinites survenant en août-septembre, des conjonctivites, des symptômes respiratoires comme la trachéite et la toux. Certaines personnes peuvent parfois développer de l'urticaire ou de l'eczéma. A noter aussi que l'allergie à l'ambroisie peut entraîner l'apparition d'asthme ou aggraver un asthme préexistant.


Depuis plusieurs années, un plan de lutte a été mis en place. Il a pour but d'éliminer l'ambroisie avant le démarrage de sa floraison fin juillet. Pour tenter de limiter la reproduction et l'expansion de la plante, les plants d'ambroisie doivent être systématiquement détruits.

L'ambroisie en Bourgogne

La région Rhône-Alpes est la zone de l'Hexagone la plus infestée par l'ambroisie, mais d'autres régions situées à proximité deviennent  un terrain privilégié de développement de la plante. La Bourgogne n'est pas épargnée par cette plante invasive qui gagne sans cesse du terrain.

L'ambroisie s'est installée en Saône-et-Loire et dans la Nièvre depuis un siècle. Autant dire qu'elle est impossible à éradiquer dans ces deux départements. Elle est moins présente en Côte d'Or et dans l'Yonne. Dans ces régions, son élimination est donc possible à condition de mettre sur pied un véritable plan de lutte. C'est le cas à Quetigny, dans l'agglomération dijonnaise, où l'ambroisie fait l'objet d'un arrachage manuel. Les plants sont ensuite enfermés dans des sacs hermétiques et transportés à l'usine d'incinération.

Pendant les périodes critiques, il est conseillé de :

-éviter de se promener à la campagne
-rouler fenêtres fermées en auto
-laisser les fenêtres fermées la journée chez vous
-se laver les cheveux avant d'aller se coucher
-ne pas entreposer dans sa chambre des vêtements qu'on vient de porter à l'extérieur

Pour aller plus loin :

-un reportage sur la lutte contre l'ambroisie
-un site internet pour en savoir plus sur l'ambroisie

Sur le même sujet

Meeting de France : Breitling Jet Team arrive sur le tarmac

Les + Lus