Bourgogne : malaise à l'ONF

Surcharge de travail, dépressions, suicides... Les syndicats de l'Office national des forêts s'alarment.

Par B.L.

video title

video title

Bourgogne : malaise à l'ONF

Le malaise des personnels forestiers est grand : en 4 semaines, 4 personnes se sont suicidées. Les agents se plaignent de leurs conditions de travail et de la pression qu'ils subissent.

Un agent de l'Office national des forêts (ONF) de l'Allier a mis fin à ses jours mardi 19 juillet 2011. C'est le 4e cas de suicide enregistré en un mois au sein de cette administration qui compte 9 500 salariés. La Bourgogne n'est pas épargnée par ce malaise.

Deux agents forestiers ont mis fin à leurs jours dans la région. L'un en Saône-et-Loire il y a deux ans et l'autre dans la Nièvre il y a un an. 

Les syndicats dénoncent notamment les réductions d'effectifs qui ont touché l'organisme, qui gère les forêts publiques. Ce quatrième suicide en un mois survient au moment où le conseil d'administration de l'ONF examine le contrat d'objectifs 2012-2016. Ce contrat prévoit plus de 600 nouvelles suppressions de postes.


Le malaise social est étroitement lié à la réforme lancée à l'ONF. Entre 2002 et 2016, l'Office aura perdu 20% de ses effectifs, estime la direction. En 1986, il employait 15 000 personnes.
Les agents se plaignent de leurs conditions de travail et de la pression qu'ils subissent pour produire d'avantage en fonction de critères commerciaux.

Sur le même sujet

Les + Lus