Chassery a traversé le détroit de Béring à la nage

Pour son 4ème défi aquatique avec le nageur amputé P. Croizon, l'icaunais A. Chassery a relié l'Amérique à l'Asie.

Par C.T. avec AFP

Du continent américain à l’Asie, de la Petite à la Grande Diomède, dans le détroit de Béring, deux îles noyées dans le brouillard. Voilà, le 4ème défi pour Philippe Coizon et son ami Arnaud Chassery, 35 ans.

Depuis le mois de mai, ils nagent autour du monde pour réaliser ses quatre défis intercontinentaux. Ce dernier a été long à se dessiner, ils étaient bloqués depuis quatre jours sur la Petite Diomède, par une tempête suivie d'un ouragan.

Une brève accalmie s'est présentée vendredi. La fenêtre de nage était étroite. Et la mer loin d'être calme, mais les deux hommes n'avaient pas le choix. Ils savaient qu’une autre puissante dépression était annoncée.

Dans cette mer glacée (4°C) et dans le brouillard, les deux hommes ont une nouvelle fois dépassés leurs limites. Comme à son habitude, l’auxerrois, Arnaud Chassery guide son compagnon, se retourne sans cesse, veille sur Philippe.

SANS ARNAUD JE N'Y SERAIS PAS ARRIVÉ

A plusieurs reprises, ils prennent un mauvais cap et rallongent leur parcours, luttant en permanence contre les courants. Depuis les embarcations suiveuses, il faut à chaque fois les remettre sur le droit chemin.

Au bout de 3/4 d'heure, il semble à bout de force: "je l'étais", dira-t-il à la fin. "J'ai pensé à tous ces gens qui me soutiennent et espèrent en moi. Nage, nage, nage, me suis-je dit. Mais sans Arnaud, je n'y serais jamais arrivé. Je n'ai jamais fait un tel effort physique de ma vie".

Enfin, la ligne symbolique entre les deux continents est franchie. Une victoire, leur victoire. Leur inimaginable défi aquatique laisse rêveur.

Sur le même sujet

Accident mortel dans l'usine Verralia de Chalon

Les + Lus