• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Chevènement choque les écologistes

Jean-Pierre Chevènement, en visite chez Areva en Saône-et-Loire, a attaqué les écolos lundi 14 novembre 2011.

Par B.L. avec l'AFP

Le candidat du Mouvement républicain et citoyen (MRC) à la présidentielle a appelé lundi 14 novembre 2011 à "ne pas céder au lobby des Verts" qui veulent "massacrer ce qui reste de notre tissu industriel".

Le sénateur du Territoire de Belfort a visité le site du groupe nucléaire français Areva de Saint-Marcel. Cette usine est dédiée à la fabrication de cuves de réacteurs et de générateurs de vapeur.

"Je demande à ce qu'on ne gâche pas les atouts de la France. Il faut parler avec des arguments sérieux, traiter ce problème de manière responsable et ne pas en faire l'enjeu d'une carabistouille électorale, comme dirait M. Mélenchon", a affirmé M. Chevènement, en référence aux négociations entre le PS et EELV qui achoppent sur la question du nucléaire.

Cette accusation a fait bondir Europe Ecologie-Les Verts (EELV). Pascal Durand, porte-parole d'EELV, s'est dit "choqué" par les affirmations de M. Chevènement. "Les fossoyeurs de l'industrie sont ceux qui pensent comme au XIXe siècle", a-t-il ajouté, soulignant qu'en Allemagne, plus de 300 000 emplois ont été créés grâce à l'investissement dans des projets d'énergies renouvelables.

"Les Américains, les Allemands, les Chinois font breveter des avancées technologiques et reconvertissent leur industrie vers une économie durable et sobre", a dit le responsable écologiste, estimant que ce sont des propos comme ceux du candidat MRC qui "nous conduisent dans le mur".

Sur le même sujet

Patchwork : une exposition cousue-main à Fontaine-Française

Les + Lus