Combien d'emplois supprimés en 2012 ?

Entre 900 et 1000 emplois vont disparaitre selon la CGT de Peugeot Sochaux

Par Sophie COURAGEOT

video title

PSA : La consternation dans le pays de Montbéliard

Le groupe Peugeot Citroen, premier employeur en Franche-Comté va supprimer 1000 postes à Sochaux. C'est un coup dur pour le bassin d'emploi du pays de Montbéliard, déjà touché par la crise. Habitants, salariés et élus se disaient inquiets et consternés l'annonce du groupe PSA.

video title

Bruno Lemerle, CGT Peugeot invité du Midi Pile

Bruno Lemerle du syndicat CGT de Peugeot à Sochaux réagit aux 4000 suppressions de postes annoncées par PSA en 2012 en France. Il détaille les effectifs qui sont menacés dans le Pays de Montbéliard.

Invité du 12/13 sur France 3 Franche-Comté ce midi, Bruno Lemerle a fait le calcul : Pour les sites de Sochaux et Belchamp, 550 emplois de prestataires sont menacés. 450 postes le sont chez les salariés du groupe.

Les chiffres de mauvaise augure de la CGT

Sur les quelque 4.000 techniciens et ingénieurs du site PSA à Sochaux-Belchamp, 400 contrats de prestataires externes, du secteur recherche et développement (R&D), ne seront pas renouvelés. 150 postes de prestataires en informatique seraient également touchés.

L'annonce faite par Philippe Varin, le PDG du groupe automobile aura aussi des conséquences sur les salariés déjà embauchés. Pour Bruno Lemerle, responsable syndical CGT, une centaine de poste en recherche et développement seront supprimés. La production perdrait elle au moins 300 emplois.

Selon la CGT, au total, le site de Sochaux --plus grand site industriel de France avec 12.076 salariés et 1.946 intérimaires-- pourrait perdre à lui seul un millier de salariés, internes ou externes, tous secteurs confondus.

A Paris, la direction de PSA a assuré qu'il n'y aurait "ni licenciements, ni plan de départs volontaires", misant sur des départs en retraite non renouvelés et de la reconversion en interne.

Les détails des suppressions de poste site par site devraient être dévoilés mi-décembre lors d'un comité central d'établissement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus