• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte d'Or : grogne au Secours Populaire

L'association proteste contre la baisse annoncée des aides européennes aux plus démunis.

Par B.L.

video title

Bourgogne : inquiétude au Secours populaire

La réduction du programme européen d'aide alimentaire pour les plus démunis inquiète les associations caritatives qui tirent la sonnette d'alarme.

Le Secours Populaire Français veut manifester son désarroi face à la diminution du Programme européen d'aide aux plus démunis (PEAD). Celui-ci devrait être amputé de 80% en 2012.

L’association veut sensibiliser le public et les pouvoirs publics sur l’avenir du Secours Populaire si une solution n’est pas trouvée face à cette mesure. Trois autres associations sont concernées par cette menace : les Restos du cœur, la Banque alimentaire et la Croix Rouge. Toutes mènent depuis plusieurs mois un lobbying auprès des pouvoirs publics français et européens pour obtenir le maintien de ce programme particulièrement important pour elles. Le PEAD participe au financement des denrées distribuées : cela représente un quart du budget alimentaire annuel des Restos du Cœur et la moitié pour le Secours populaire français.

Les fonds du PEAD permettent de commander auprès d'industriels des produits finis que les associations ont du mal à collecter auprès des particuliers ou des grandes surfaces : produits laitiers, produits préparés à base de céréales, de riz et de sucre.

En 2010, le PEAD a permis de distribuer quelque 61 millions de repas en France. En 2012, les fonds alloués devaient atteindre 72 millions, mais ce sera finalement 15 millions, soit 80% de moins.

Sur le même sujet

Aéromodelisme : des hélicoptères plus vrais que nature

Les + Lus