• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Deux débrayages pour sauver les amortisseurs

Par C. Dengall

Mini débrayage, débrayage d'une heure seulement, mais débrayage tout de même...

Les salariés Peugeot cessent le travail aujourd'hui : une première fois une heure à partir de 11h30 et une deuxième fois ce soir, toujours une heure à partir de 19h...

Des débrayages qui interviennent alors que se tient à Paris un comité central extraordinaire... Une réunion faite à la demande des syndicats pour tenter d'enrayer la volonté affichée de la direction de confier le marché des amortisseurs de la T9, qui remplacera l'actuelle 308, à un fournisseur extérieur.

Pour les syndicats, cette délocalisation serait synonyme de la fermeture pure et simple de l'usine mécanique de Sochaux... et donc de la perte de 600 emplois...

Tous les salariés ont pourtant été assurés d'être reclassés sur les différents sites de Sochaux...

Mais les syndicats pointent alors du doigt la disparition d'un savoir faire et de plusieurs métiers, en plus des emplois supprimés, si le marché partait ailleurs...

Sur le même sujet

Bourbon-Lancy : la saison est fortement compromise après l’incendie des thermes

Les + Lus