• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon plonge, l'AJA sort la tête de l'eau

En s'imposant 2-0 à Dijon, les Auxerrois ne sont plus relégables. Le DFCO est lui dans le rouge.

Par Christophe Tarrisse

Les courbes se sont croisées ce jeudi 3 mai 2012. Le débat de ce soir aura inversé la tendance. Condamnés depuis plusieurs mois, les Auxerrois ont remporté leur 1ere victoire à l’extérieur et s’extirpe de la zone rouge, au contraire du DFCO qui plonge en enfer.

Ils étaient relégables depuis la 21eme journée, le 28 janvier. 3 mois de pénitence, où les Auxerrois ont flirté avec la L2, souvent même lanterne rouge. Bien sur, le maintien est loin d’être acquis. Mais dans ce succès, le 1er à l’extérieur de la saison, il y a comme un symbole, comme une dynamique nouvelle, retrouvée. Un espoir plus que jamais vivace.

Tout le contraire du DFCO, au point mort depuis 5 matchs. Dijon ne répond plus, ne marque plus, ne gagne plus, n’avance plus. 5 défaites de rang, et comme un sentiment de gâchis qui flotte au dessus de cette équipe qui ne dégage plus beaucoup de sérénité et dont la côte d’amour avec son public s’effrite sortie après sortie.

Carteron refuse de parler

Et que dire de Patrice Carteron, qui semble bien isolé. Lui qui avait appris le report du match par hasard, par un technicien de la ville, a semblé perdre son mordant, sa hargne si démonstratrice. Il a même refusé le combat, puisqu’il ne s’est pas présenté en conférence de presse, seul Corgnet s’exprimant coté dijonnais.

Les Auxerrois ont réalisé le coup parfait. Après une première demi-heure pleine d’envie mais assez quelconque, Roy Contout trouvait la faille et permettait à l’AJA de virer en tête à la pause. En seconde période, les Dijonnais pressaient, acculaient les Auxerrois mais sans réel danger, si ce n’est sur une barre transversale de Jovial ou un duel à 5 mètres perdu par Bauthéac.

3 matchs pour y croire

Et la sanction fut inévitable, en contre Ndindga se jouait de l’arrière-garde dijonnaise pour crucifier Reynet entre les jambes (0-2, 85eme.) Voila, l’AJA qui savoure cette deuxième victoire d’affilée et qui grâce à sa différence de but sort la tête de l’eau, 17èeme avec 34 points (-5).   Jean-Guy Wallemme tempérait l’enthousiasme à l’issue de la rencontre : « c’est bien, mais c’est loin d’être fait, on est encore en vie ». Alors que le DFCO sombre à la 19eme avec le même nombre de points mais une différence négative de 20 buts…

Quelque chose est cassée à Dijon, alors que la flamme de l’AJA brille encore. La passation de pouvoir n’a pas eu lieu… Il reste 3 matchs pour confirmer cette tendance.

Leurs trois derniers matches

Lorient - Dijon
Dijon - Toulouse
Rennes - Dijon

Auxerre - Bordeaux
Marseille - Auxerre
Auxerre - Montpellier

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus