Droit de vote des étrangers : appel de 77 élus

© France 3
© France 3

77 députés dont 7 bourguignons PS lancent un appel pour le droit de vote des étrangers ce lundi 17 septembre.

Par Christophe Tarrisse

Philippe Baumel, Thomas Thévenoud, Cécile Untermaier et Edith Gueugneau en Saône-et-Loire, Christian Paul dans la Nièvre, Kheira Bouziane et Laurent Grandguillaume en Côte-d’Or font partie des 77 signataires d’un appel pour le droite de vote des étrangers à paraître cet après-midi dans Le Monde.

C’était la 50e proposition de François Hollande lors de sa campagne présidentielle, le droit de vote des étrangers aux élections locales. Voici quelques extraits de cet appel que vous pouvez retrouver en intégralité.

« A la veille de la reprise des travaux parlementaires, le temps presse. En effet, mettre  en place le droit de vote et d'éligibilité des étrangers aux élections municipales ne se fera pas en un jour.

« Pour rappel et afin de calmer  les ardeurs nationalistes de la droite, en comptant les ressortissants de l'Union européenne, les étrangers participant aux scrutins municipaux représenteraient seulement 6 % du corps électoral. »

«  A celles et ceux qui nous disent que c'est trop tôt, et qu'il faut  prendre  son temps, nous répondons que c'est en commençant maintenant que nous aurons la possibilité de  prendre  notre temps pour  faire cette réforme. Le Conseil de l'Europe, le Parlement européen, la Commission européenne, le Conseil européen, tous appellent la France à étendre aux résidents légaux le droit de vote et d'éligibilité aux élections locales. De nombreux pays européens nous montrent déjà l'exemple. Nous sommes d'avis que la réforme doit  intervenir rapidement, pour se donner  les moyens de l'appliquer lors des prochaines municipales. »

Manuel Valls a répondu ce midi à ces députés leur disant que le droit de vote des étrangers n'était pas "une revendication forte". De son côté, l'UMP réclame un référendum.

Sur le même sujet

Les + Lus